JEAN ECHENOZ, 70 ANS, ÉCRIVAIN

GQ (France) - - Portfolio -

“JE NE CROIS PAS AVOIR OB­SER­VÉ UNE FORME D’ÉLÉ­GANCE MASCULINE TYPIQUEMENT FRAN­ÇAISE.” JEAN ECHENOZ

Quand nous lui avons pro­po­sé de fi­gu­rer dans ce port­fo­lio, Jean Echenoz, prix Gon­court 1999, a ré­pon­du : « Si ce n’est pas une blague, je veux bien le faire. À 70 ans, il est temps que je me mette à po­ser pour les ma­ga­zines. » Le jour du ren­dez- vous, il sem­blait tou­jours un peu dé­con­cer­té par notre in­té­rêt et ré­pon­dait à nos ques­tions par des sou­rires ti­mides. Et s’il a bel et bien po­sé, il a été le contraire d’un po­seur. « Je porte plus ou moins t ou­jours la même t enue, à quelques v aria­tions près : pan­ta­lon en co­ton, chemise claire, mocassins, et, se­lon la sai son, im­per­méable, gi­let ou v este. Je m’ha­bille pour tr availler chez moi, tôt le ma­tin. Ça fait très long­temps que je fonc­tionne comme ça, je n’ai pas be­soin de trop ré­flé­chir. Plus jeune, j’ai pu ten­ter des choses plus ris­quées : je viens du sud de la F rance et j’ai gr an­di dans les an­nées 1960 , donc tout le monde se lâ­chait un peu. Des t enues du genre mo­tard, par exemple, parce que j’ado­rais Steve Mc­queen. J’ai aus­si bien ai­mé Mas - troian­ni, Bryan Fer­ry, Ca­ry Grant. Je sais, ce n’est pas très ori­gi­nal ! Chez les Fran­çais, je ne v ois pas trop qui ci­ter. Je ne cr ois pas avoir ob­ser­vé une forme d’élé­gance masculine ty­pique de notre pays. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.