J’AI TES­TÉ LES FRO­MAGES DEVIKINGS !

Ro­que­fort du Grand Nord et Brillat-Sa­va­rin des fjords : de­puis 5 000 ans, les Da­nois font des fro­mages qui dé­mé­nagent ! Et dire que per­sonne n’était au cou­rant…

Grand Seigneur - - Grand Mezze - Texte : Oli­vier Malnuit Pho­to : Ch­ris­tophe Da Sil­va

S’il en avait eu le temps, ce brave Wins­ton Chur­chill, Pre­mier mi­nistre bri­tan­nique des an­nées 40 à qui l'on prête la cé­lèbre phrase à

pro­pos de la France oc­cu­pée (« Un pays qui compte près de 360 fro­mages ne peut pas mou­rir »), au­rait

vo­lon­tiers dé­cla­ré : « Un conti­nent, l’Eu­rope, qui compte 2 545 sortes de fro­mages dif­fé­rents ne peut

que boire un coup pour ar­ro­ser ça ! » Seule­ment voi­là, le vieux lion de Chart­well (Kent), paix à son âme, n'était pas comme moi ces jours der­niers à la Mai­son Grand-Place de Bruxelles (Bel­gique), pour l'in­croyable sym­po­sium sur la culture eu­ro­péenne des fro­mages, Cheese Up Your Life ! Si­non, il au­rait pu, lui aus­si, goû­ter aux dé­lices mus­clés du Ro­que­fort da­nois (le « Da­na­blu ») et du Ca­mem­bert ir­lan­dais (le « Coo­lee­ney »), se lais­ser trans­por­ter par les vi­riles ef­fluves de « l'Es­rom », le Port-Sa­lut da­nois du mo­nas­tère du même nom, et même suc­com­ber aux charmes beur­rés du « White La­dy », l'étrange cou­sin nordique du Brillat-Sa­va­rin à plus de 78 % de ma­tières grasses !

GOU­DA DA­NOIS

Car, il faut bien l'avouer, et ce n'est pas faire in­jure à nos amis ir­lan­dais dont on connaît tous les ta­lents pour le Ched­dar rouge et les pâtes per­sillées (l'ex­cellent Ca­shel Blue de Tip­pe­ra­ry), mais dé­cou­vrir à mon âge que les Vi­kings sont un grand peuple à fro­mages de­puis 5 000 ans, sans qu'on n'en sache rien, c'est un sa­cré choc ! Son­gez, en ef­fet, que de­puis quelques an­nées, les des­cen­dants de Ra­gnar Lod­brok (le chef vi­king im­mor­ta­li­sé par Tra­vis Fim­mel dans la sé­rie Vi­kings) pro­duisent même 325 sortes de fro­mages*, soit plus de 50 % de la pro­duc­tion de la ré­gion scan­di­nave (Suède, Nor­vège, Fin­lande), avec un éven­tail de co­py­cats fro­ma­gers à faire rou­gir un sous-traitant in­for­ma­tique : le « Ma­ri­vo » (Gou­da da­nois), le « Mol­bo » (Edam da­nois), le « Sam­so » (Em­men­tal da­nois), le « Cas­tel­lo » (Ca­mem­bert da­nois)… N'en je­tez plus ! Même les Amé­ri­cains raf­folent dé­sor­mais des fro­mages nor­diques, dont une part non né­gli­geable est ex­por­tée aux ÉtatsU­nis. Il faut dire que, dans ce flot de bi­zar­re­ries lai­tières du Val­hal­la, l'« Ha­var­ti », une créa­tion du 19ème siècle de la fro­ma­gère Hanne Niel­sen, sorte de Ma­rie Ha­rel de l'ère post-in­dus­trielle da­noise, mé­rite fran­che­ment le dé­tour (mal­gré une res­sem­blance cer­taine avec le Til­sit prus­sien). Comment vous dire ? Ima­gi­nez une sorte de Gruyère très jeune et sans trous qu'on au­rait aro­ma­ti­sé au vi­naigre de noi­settes… Non seule­ment ça ré­veille, mais on s'y ha­bi­tue très vite. D'ailleurs, les Da­nois en prennent tous les ma­tins au pe­tit-dé­jeu­ner. Ça vous tente ? À dé­cou­vrir bien­tôt en France, dans tous les éta­blis­se­ments spé­cia­li­sés**.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.