LA WEED EST-ELLE BONNE POUR LA POPOTE ?

Pain per­du et quiche à la Su­per Skunk… Grand Sei­gneur a gou­té les pre­miers ac­cords mets-weed au­to­ri­sés en France. Pe­tits « amuse-beuh » avec Va­len­ti­na et Ga­bin du Can­na Cof­fee. Un « co­okie de l’es­pace » et l’ad­di­tion ?

Grand Seigneur - - Mezze - Tho­mas Le Gourrierec / Jeanne Frank

Ça tur­bine sec derrière la fa­çade crème du

118 rue Ober­kampf. À peine le temps de ser­vis ses deux mac­chia­tos que Ga­bin For­mont file ai­der Va­len­ti­na Aten­cio, pâ­tis­sière en chef des lieux, à en­four­ner une plâ­trée de « co­okies de l'es­pace ». « Les clients dé­filent

toute la jour­née », sou­rit l'ins­ti­ga­teur du pro­jet. « C'est comme ça de­puis le dé­but. Le pre­mier jour, on a été dé­va­li­sés en trois heures ». À pre­mière vue, la pe­tite échoppe aux as­sises douillettes, plantes grasses et murs bar­dés de bois de ca­gette, res­semble en tout point à ces dî­nettes bo­bos qui tri­cotent du car­rot cake aux quatre coins de Pa­ris. Pour­tant, rien à voir. Af­fleure ici une vé­ri­table ré­vo­lu­tion de cas­se­roles, qui as­so­cie pour la pre­mière fois cui­sine et weed. Pas celle des cou­sins ras­tas mais une ver­sion al­lé­gée, pio­chée en Suisse et qua­si dé­les­tée de sa sub­stance psy­cho­trope, le THC. La plante reste néan­moins por­teuse de la mo­lé­cule CBD, ou Can­na­bi­diol, to­lé­rée en Eu­rope, qui fait va­loir des pro­prié­tés tran­quilli­santes, apai­santes. Un ef­fet d'au­tant plus fort que le pro­duit est in­gé­ré, plu­tôt que fu­mé. Ça tombe bien, la mai­son pro­pose d'épa­tants mor­ceaux de bra­voure, à l'image de ce pain per­du (9 €) par­fu­mé à la va­nille et fleur d'oran­ger, dont la re­cette se ré­vèle ins­pi­rée de celle des grands chefs. Pe­tite dif­fé­rence, la crème et le lait uti­li­sés pour sa fa­bri­ca­tion sont in­fu­sés au can­na­bis pen­dant la nuit, tout comme le beurre qui ser­vi­ra à ca­ra­mé­li­ser la pré­pa­ra­tion.

DES CO­OKIES AU CAN­NA­BIS

Même ré­gime pour les co­okies (5 €), les pop­corns, les brow­nies, la quiche (6 €)… « Nous pous­sons l'exi­gence jus­qu'à ac­com­mo­der telle ou telle va­rié­té d'herbe avec les ingrédients que nous uti­li­sons », ajoute Ga­bin. « La Blue Dream, par exemple, dont raf­folent les Ca­li­for­niens, dé­voile des notes de myr­tilles, quand la Su­per Skunk in­cline vers le ci­tron et la Sil­ver Haze vers l'orange ». L'ac­cord mets­weed existe donc ! Pour ar­ro­ser tout ce­la, l'en­seigne pro­pose des bois­sons aco­qui­nées, elles aus­si, à la gan­ja : cap­puc­ci­no, ex­pres­so, mo­ka, milk­shake, thé… et même in­fu­sions, du type ca­mo­mille-chanvre sé­ché. C'est donc ça, le vert pa­ra­dis ?

Va­len­ti­na et Ga­bin au Can­na Coffe (Pa­ris 11è) avec leur der­nière li­vrai­son de Suisse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.