La guerre du San­glier

Grands Reportages - - Grands Voyageurs États Unis -

Ce jour de sep­tembre, la brume éten­dait un voile de mys­tère. Sur l’herbe verte où les re­nards poin­taient un mu­seau cu­rieux, sur l’eau pâle et bleue, brouillant les traî­nées d’azur dans le ciel. Bois échoués sur la plage, des ef­fluves ra­fraî­chis­sants de sel mon­taient du Pa­ci­fique. Les In­diens ve­naient ici pê­cher le sau­mon en été et le fai­saient sé­cher dans le vent. Les res­sources ali­men­taires étaient abon­dantes sur la côte de­ve­nue poste d’ob­ser­va­tion des orques et ba­leines… À Lime Kiln Point, un phoque pre­nait le so­leil sur la roche. Et, à Ha­ro Straight, une ota­rie. Au large croi­saient des ba­teaux de pêche à fi­let cer­nant. Pe­tite île, grands plai­sirs. En 1859, An­glais et Amé­ri­cains s’af­fron­tèrent pour sa pos­ses­sion, éta­blis­sant cha­cun leur camp. L’Ame­ri­can Camp, à dé­cou­vert, vue gran­diose sur la Pé­nin­sule Olym­pique. L’En­glish Camp, avec jar­din et mai­son du ca­pi­taine, dans une anse pro­té­gée. La guerre n’eut ja­mais lieu : l’unique coup de fu­sil tua un san­glier. D’où son nom de Boar War, la guerre du San­glier.

Gar­ri­son Bay et le camp an­glais, sur l’île de San Juan. Le jar­din fut des­si­né en 1867 pour la femme d’un ca­pi­taine

en proie au mal du pays…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.