NOUVEL AÉ­RO­PORT À CUS­CO

Grands Reportages - - Actus Ailleurs -

Après trente ans de pour­par­lers, le pro­jet de construc­tion d’un grand aé­ro­port in­ter­na­tio­nal entre Cus­co, an­cienne ca­pi­tale de l’em­pire in­ca, et le site du Ma­chu Pic­chu vient de faire un bond en avant : les ter­rains ont fi­ni d’être ra­che­tés par l’État et un ap­pel d’offres in­ter­na­tio­nal a été lan­cé pour dé­ter­mi­ner l’ex­ploi­tant des lieux pour les qua­rante ans à ve­nir. En chan­tier jus­qu’en 2018, la plaine de Chin­che­ro si­tuée à 3700 mètres d’al­ti­tude se­ra donc l’hôte des 350 hec­tares de l’aé­ro­port (et son in­fra­struc­ture, hô­tels, res­tau­rants, bou­tiques de luxe…) des­ti­nés à ac­cueillir 5 mil­lions de tou­ristes par an - au lieu des 2 mil­lions ac­tuels. De nom­breuses voix s’élèvent contre cette af­fluence tou­ris­tique consi­dé­rée comme un fac­teur de dé­té­rio­ra­tion du site du Ma­chu Pic­chu (à 50 ki­lo­mètres à vol d’oi­seau) dé­jà af­fec­té par ses vi­sites. En ef­fet, en 20 ans, la fré­quen­ta­tion du site a été mul­ti­pliée par 10 et l’Unesco a dé­jà menacé de le clas­ser sur la liste des mo­nu­ments en dan­ger. Une mau­vaise ges­tion du site, da­van­tage que le tou­risme, sem­ble­rait tou­te­fois être la cause des quelques dé­gra­da­tions. Reste que l’aé­ro­port ac­tuel de Cus­co est de­ve­nu trop pe­tit, vé­tuste et dan­ge­reux. Et que la fer­me­ture ponc­tuelle du Ma­chu Pic­chu suite aux inondations de 2010 a pro­vo­qué une ré­ac­tion en chaîne né­ga­tive pour la ré­gion : pertes d’em­plois, fer­me­tures d’en­tre­prises… Le pré­sident de la Ré­pu­blique Ol­lan­ta Hu­ma­la lance, contre toute po­lé­mique: « Cus­co­adroi­tau­dé­ve­lop­pe­men­té­co­no­mique! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.