FILLE DE PRÉ­SIDENT OU FILLE DE DIC­TA­TEUR ?

Grands Reportages - - Ouzbekistan Zones Interdites -

Lo­la Ka­ri­mo­va, la fille de l’ac­tuel pré­sident ouz­bek Is­lam Ka­ri­mov n’ap­pré­cie pas les li­ber­tés prises par la presse fran­çaise. Qua­li­fiée avec sa soeur de « filles­de­dic­ta­teur » dans l’ar­ticle d’Au­gus­tin Scal­bert Si­da:l’Ouz­bé­kis­tan ré­pri­meà­do­mi­cile, mais pa­rade à Cannes, elle a en ef­fet ré­cla­mé 30 000 eu­ros pour dif­fa­ma­tion au site Rue89 qui a pu­blié le texte le 20 mai 2010. Consi­dé­rée comme ri­di­cule au re­gard de la si­tua­tion des droits de l’homme et de la li­ber­té de la presse dans le pays, la plainte au­ra eu un ef­fet to­ta­le­ment in­verse à ce­lui es­comp­té. Or­ga­ni­sé le 19 mai 2011, le pro­cès qui s’ouvre de­vant la 17e chambre du tri­bu­nal de grande ins­tance de Pa­ris pour dif­fa­ma­tion a tour­né au pro­cès du ré­gime afin de dé­ter­mi­ner si le gou- ver­ne­ment ouz­bek est ou non une dic­ta­ture. Au cours de l’au­dience, les témoignages tra­giques de deux op­po­santes, Mu­ta­bar Tad­ji­bae­va et Na­de­j­da Ataïe­va ont ré­vé­lé toute la bru­ta­li­té du ré­gime. Fi­na­le­ment, le 1er juillet, Lo­la Ka­ri­mo­va a été dé­bou­té de sa plainte en dif­fa­ma­tion et le ju­ge­ment a consi­dé­ré l’ar­ticle « par­fai­te­ment confor­meà­la­réa­li­té ».

Place Ta­mer­lan, le pa­lais in­ter­na­tio­nal des confé­rences compte par­mi les bâ­ti­ments mo­dernes qui font la fier­té de Ta­chkent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.