MOINES COMME NONNES RENDENT HOM­MAGE À BOUD­DHA PAR LA PRA­TIQUE QUO­TI­DIENNE DU DHAM­MA

Grands Reportages - - Spécial Bouddhisme Thaïlande -

27 ans et ren­du cé­lèbre par le film An­naetle roi – et son fils Rama V, ve­naient eux aus­si ré­gu­liè­re­ment se re­ti­rer à Ph­raya Na­khon. Ain­si, au beau mi­lieu de la vaste chambre dont le pla­fond s’est ef­fon­dré, a été bâ­ti en 1890 un pa­villon royal, par­fois frap­pé d’un fais­ceau de lu­mière. La ma­gie n’opère qu’un bref ins­tant à cer­taines sai­sons, confé­rant au lieu une at­mo­sphère di­vine. Une vé­ri­table ré­com­pense après avoir per­du des litres de sueur à grim­per des es­ca­liers ta­ra­bis­co­tés et des sen­tiers caillou­teux à tra­vers une fo­rêt moite.

Car qui veut pé­né­trer dans ces temples

doit souvent le mé­ri­ter. L’ascension, épui­sante, pa­raît in­ter­mi­nable et les sou­rires amu­sés de ceux qui, eux, re­des­cendent en­fin, ren­forcent cette im­pres­sion de n’ar­ri­ver ja­mais. Au Wat Ban Tham au moins, on ne peut ra­ter l’en­trée et éva­luer ce qu’il reste à gra­vir ! On accède à la grotte par une gi­gan­tesque bouche de dra­gon. D’en bas, ses yeux hyp­no­ti­sant nous ont comme pris au piège… Nous voi­là à nou­veau ha­le­tants à mon­ter quelque 200 marches cou­leur sang pour être ava­lés dans son long corps si­nueux, dont les pa­rois sont dé­co­rées de pein­tures re­pré­sen­tant des scènes du cé­lèbre et tra­gique poème KhunC­hangK­hun Phaen. Pas­sée l’épreuve de l’in­tes­tin de la bête fé­roce ap­pa­raît la chambre prin­ci­pale, où trône le Grand Boud­dha en stuc et feuilles d’or, haut de près de 6 mètres et âgé de plus de 500 ans. De­puis six siècles, des cé­ré­mo­nies y sont or­ga­ni­sées et dit-on, Rama V fut lui aus­si hap­pé par le dra­gon jus­qu’à pas­ser une nuit ici. Au­jourd’hui, les Wat Tham af­fichent leurs ho­raires d’ou­ver­ture. Dans cer­taines grottes très po­pu­laires, com­mence dès le pe­tit ma­tin le dé­fi­lé… par­fois dé­rou­tant. Dans la baie de Phang Nga, cé­lèbre pour avoir été le lieu de tour­nage de Ja­mesBon­detle pis­to­let d’or, le Wat Tham Su­wan Ku­ha se trans­forme en studio pho­to. De­vant les sta­tues, les tou­ristes par trop dé­nu­dés, lu­nettes de so­leil sur le nez mal­gré l’obs­cu­ri­té, en­chaînent poses las­cives et li­cen­cieuses. Boud­dhas stoïques et pin-up sexy à leurs pieds : le ta­bleau est as­sez co­casse…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.