CHA­PELLES ET MAU­SO­LÉES DU CI­ME­TIÈRE MA­RIN D’AJAC­CIO ABRITENT LA MÉ­MOIRE DE L’ÎLE

Grands Reportages - - Spécial Corse -

Si­tué sur la route des îles San­gui­naires, le ci­me­tière ma­rin est im­plan­té à la sor­tie d’Ajac­cio de­puis fé­vrier 1834. Face à la mer, des cen­taines de cha­pelles fa­mi­liales ca­rac­té­ris­tiques du style corse qui prennent par­fois l’am­pleur de vé­ri­tables mau­so­lées se dressent dans le si­lence et le re­cueille­ment. Gar­dien d’un patrimoine cultu­rel et iden­ti­taire fort, le site cher au coeur des Ajac­ciens consti­tue un vé­ri­table livre d’His­toire lo­cale. Au mi­lieu des cen­taines de tombes d’ano­nymes, de nom­breuses per­son­na­li­tés corses ont été in­hu­mées là comme Ti­no Ros­si, le fa­meux chan­teur de charme né à Ajac­cio en 1907 et dé­cé­dé en 1983. Agran­di par deux fois, en 1876 puis en 1934, le ci­me­tière est construit au­tour d’une place cen­trale d’où dé­marrent les quatre al­lées prin­ci­pales. La ville qui souffre d’un dé­fi­cit de conces­sions tra­vaille de­puis de nom­breuses an­nées à l’ex­ten­sion du ci­me­tière mais butte tou­jours sur des dif­fi­cul­tés tech­niques.

© Marc Do­zier

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.