TA­FU­NA­TU ET PAGLIA ORBA, SONT, AVEC LE CIN­TO, LES SOM­METS EM­BLÉ­MA­TIQUES DU NIO­LO

Grands Reportages - - La Corse En Marchant -

C’ est à la source du Go­lo, dans un cirque de hautes mon­tagnes aus­si spec­ta­cu­laires que fas­ci­nantes, géo­lo­gi­que­ment, que s’ac­croche le re­fuge de Ciut­tu­lu di i Mori (le trou des Maures). À près de 2000 mètres d’al­ti­tude, c’est un lieu qui se mé­rite. Il veille sur deux pé­pites, is­sues du dé­chaî­ne­ment de forces ti­ta­nesques : l’énorme bour­re­let ca­rac­té­ris­tique de la Paglia Orba (2 525 m), et la lame ai­gui­sée du Ca­pu Ta­fu­na­tu (2 335m). Deux sei­gneurs de roches sé­di­men­taires, à l’as­pect ré­bar­ba­tif, mais pro­vi­den­tiel­le­ment ba­la­frés de vires et de cou­loirs, qui en per­mettent l’ap­pri­voi­se­ment ai­sé, pour un ran­don­neur aven­tu­reux rom­pu aux sen­tiers du ver­tige. Cette bar­rière na­tu­relle est aus­si à l’ori­gine de trois tor­rents par­mi les plus re­mar­quables de l’île : Fan­go, Lon­ca et Go­lo, dessinant une bonne par­tie de l’architecture géo­gra­phique de l’île, en dé­cou­pant ses mi­cro­ré­gions : Cas­ta­gnic­cia, Ten­da, Fi­li­sor­ma, Nio­lo, et sé­pa­rant les mas­sifs du Cin­to et du Ro­ton­do. Ci­tant Charles Pu­jos : « Gra­vir la dent re­dou­table de la Paglia Orba ou at­teindre le trou géant du Ca­pu Ta­fu­na­tu dé­passe donc la simple vic­toire sur deux cîmes au des­sin ex­tra­va­gant. C ’est aus­si quelque part ar­ri­ver aux confins de l’île et à ses ori­gines ». Le re­fuge est l’un des quinze abris amé­na­gés par le Parc na­tu­rel ré­gio­nal de Corse. Ce der­nier, créé en 1972 sur 350 510 hec­tares, soit près de 40 % de l'île, a per­mis la ré­in­tro­duc­tion à par­tir de 1985 du cerf élaphe de Corse ( Cer­vus ela­phus­cor­si­ca­nus) ou cerf rouge de Corse, grâce à des spé­ci­mens sardes, avec une po­pu­la­tion es­ti­mée au­jourd’hui à 800 in­di­vi­dus. Hé­las, les ac­tions de sau­ve­garde du ma­gni­fique gy­paète bar­bu ( Gy­pae­tus bar­ba­tus), n’ont pas en­core per­mis de sauver ce pur cha­ro­gnard d’une ex­tinc­tion presque iné­luc­table, la po­pu­la­tion in­su­laire s’étant ré­duite à 5 couples, et quelques iso­lés. La faute à la dé­ser­ti­fi­ca­tion de la mon­tagne corse, et à son pas­to­ra­lisme dé­cli­nant. Fin mai - Pa­trick, Ni­co­las et Jean mau­gréent. Ils sont mon­tés à la ca­bane hier pour en re­dé­mar­rer le gar­dien­nage, avec le dé­but de la sai­son de ran­don­née, après un long hi­ver­nage de sept mois, mais l’ont trou­vé en pi­teux état. En outre, il n’y a pas d’eau cou­rante, ca­na­li­sa­tions et ro­bi­nets étant dis­si­mu­lés sous 3 mètres de neige ! La mon­tagne au-des­sus de 1 700m est en­core prise sous un étau gla­cé. Six ran­don­neurs belges mon­tés de­puis le col de Ver­gio avec de gros sacs, se de­mandent s’ils pour­ront re­joindre la sta­tion d’As­co, via le my­thique cirque de la So­li­tude. Les gar­diens sont for­mels : sans crampons, ce se­rait du sui­cide. La soirée est po­laire. Les Fla­mands éclusent néan­moins quelques bou­teilles de vin, en par­ta­geant leur re­pas avec un re­por­ter de pas­sage. À l’aube, je dois me rendre à l’évi­dence : la Paglia Orba en­ca­pu­chon­née de glace ne se­ra pas ac­ces­sible. Par contre, en taillant des marches sur les né­vés sus­pen­dus, je par­viens à re­joindre le col des Maures, et via une sé­rie de che­mi­nées et de gra­dins, je re­joins l’in­croyable vire qui ba­laie la face est du Ta­fu­na­tu. Celle-ci mène, au prix de quelques pas d’es­ca­lade fa­cile (chute in­ter­dite !) au fa­meux trou qui perce la pa­roi. Cette arche mi­ra­cu­leuse, large de 35 m et haute d’une dou­zaine de mètres, do­mine de 600 mètres d’à-pic la val­lée du Fan­go. Au loin, mais à por­tée de main semble-t-il, les eaux du Golfe de Por­to et les roches écar­lates du Ca­po Ros­su brillent d’un éclat étrange. Un autre monde…

Des trek­keurs sur le GR 20, à 2000 m d’al­ti­tude, entre les re­fuges de Ciut­tu­lu di i Mori et Tigh­jet­tu, doivent com­po­ser avec de nom­breux né­vés en­core te­naces à la mi-mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.