LA « NA­TION ARC- EN- CIEL » : UN BON SLO­GAN MAR­KE­TING, PAS FOR­CÉ­MENT UNE RÉA­LI­TÉ TAN­GIBLE…

Grands Reportages - - République D’afrique Du Sud -

avo­cates noires, qui animent un col­loque pro­fes­sion­nel. Ici, re­con­naît le pro­prié­taire, William van der Riet, on n’au­rait pas pu voir cette scène dans les an­nées 1980. Peu sus­pect de goût pour l’apar­theid, il re­con­naît que son chiffre d’af­faires a di­mi­nué, que la po­li­tique de BEE ( Black Eco­no­mic Em­po­werment) a fait chu­ter la part des Blancs par­mi les em­ployés ( au­tre­fois 20 %, main­te­nant à peine 5 %) et se joint à un choeur de cri­tiques que l’on en­tend aus­si de plus en plus dans la po­pu­la­tion noire. Pour­quoi Ja­cob Zu­ma a- t- il ponc­tion­né des mil­lions de rands d’ar­gent pu­blic pour ré­no­ver sa vil­la de Nkand­la ? Pour­quoi Cy­ril Ra­ma­pho­sa, po­ten­tiel fu­tur pré­sident, est- il de­ve­nu mil­lion­naire du jour au len­de­main en en­trant au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion d’un géant minier ? Dans l’hô­tel de luxe voi­sin, le Di­di­ma Re­sort où nous lo­geons, un con­grès sur l’éra­di­ca­tion de la pau­vre­té a réuni pen­dant un mois com­plet des ex­perts bien en chair de l’État de Kwazu­lu- Na­tal. Ils nous in­vitent à une cha­leu­reuse tour­née de whis­ky et de co­gnac pour fê­ter la fin de leur brains­tor­ming - à leurs yeux, un vrai suc­cès ! Il fau­dra trans­mettre la nouvelle aux ri­ve­rains. À cinq ki­lo­mètres, le vil­lage zou­lou de Mhl­wa­zi­ni n’a re­çu l’élec­tri­ci­té que l’an der­nier, les WC sont des trous dans le sol et l’on y construit en­core des huttes en briques de terre ( les moel­lons à 52 rands – 4 eu­ros – sont trop chers) et toit de chaume. « Man ! rien ne change » , se la­mente Bob Na­meng. Sur­nom­mé le « Black Ch­rist » de So­we­to, en po­lo orange et énormes lu­nettes noires, il dresse le même déses­pé­rant ta­bleau de mi­sère, de vio­lence et de si­da ga­lo­pant qu’il y a cinq ans, lorsque nous l’avions ren­con­tré. De­puis un quart de siècle, dans le quar­tier de Klip­town, le plus dé­fa­vo­ri­sé, il mène une po­li­tique d’édu­ca­tion, hé­ber­geant des en­fants aban­don­nés, pro­po­sant des cours de théâtre, de mu­sique, mon­tant des groupes de danse, des tour­nois de sport. Lorsque les po­li­ti­ciens oc­ci­den­taux veulent tou­cher de près la dé­chéance ou se don­ner bonne conscience, ils passent le voir. Pla­ti­ni, Ro­se­lyne Ba­che­lot, Va­lé­rie Trier­wei­ler l’ont ac­com­pa­gné dans les ruelles sor­dides. Mais lorsque le raf­fut mé­dia­tique cesse, il faut conti­nuer l’ex­té­nuant tra­vail de re­cherche de fi­nance- ment. « Ve­nez ce ma­tin, vous ver­rez quelque chose d’in­té­res­sant » , nous lance- t- il en guise d’in­vi­ta­tion. Il s’agit des fu­né­railles d’un jeune du coin, tué alors qu’il ten­tait de s’em­pa­rer de l’arme d’un agent de sé­cu­ri­té. Son oncle nous ac­cueille, le bras ban­dé : il y a un mois, trois tsot­sis ou voyous ont ten­té de le tuer à la ma­chette. L’en­tre­prise de pompes fu­nèbres a concé­dé un ta­rif de fa­veur – 6 000 rands au lieu de 12 500 – mais il faut se co­ti­ser pour fi­nan­cer les taxis jus­qu’au ci­me­tière… À deux pas de là, la nouvelle bour­geoi­sie noire, au vo­lant de ses ru­ti­lantes « Be My Wife » ( BMW), fait ses em­plettes au mall de Ma­po­nya avant d’al­ler boire une mousse en ter­rasse sur la très chic Vi­la­ka­zi Street… là même où ha­bi­taient Man­de­la et Des­mond Tu­tu. Sou­dain, à 20 heures, ce 20 sep­tembre, le si­lence se fait dans la rue. On ou­blie les in­éga­li­tés qui ne s’ef­facent pas, la faillite de l’édu­ca­tion, la ri­chesse confis­quée par une élite qui n’a fait que chas­ser la pré­cé­dente. La pre­mière chaîne na­tio­nale, SABC1, trans­met la fi­nale de la MTN Cup, jouée à Dur­ban. Deux équipes de So­we­to s’af­frontent, les Or­lan­do Pi­rates et les Kai­zer Chiefs. Pas un joueur blanc sur le terrain ( à part les entraîneurs) et des com­men­taires té­lé­vi­sés qui ri­cochent de l’an­glais au ts­wa­na et au zou­lou. Une image im­pen­sable en 1986 et un sym­bole in­at­ten­du du che­min par­cou­ru. En at­ten­dant mieux…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.