FOR­TE­RESSES DZONGS

Grands Reportages - - Top 25 - TEXTE ET PHO­TOS FRANCK CHAR­TON

Centres po­li­tiques et re­li­gieux, les dzongs bou­tha­nais pré­sentent une ar­chi­tec­ture unique au monde. Vi­site gui­dée de quelques- uns de ses plus beaux fleu­rons pa­tri­mo­niaux. Plus d’une tren­taine de ces for­te­resses co­los­sales, dont cer­taines en ruine, ja­lonnent les lieux stra­té­giques,

avec au moins un dzong pour cha­cun des vingt dis­tricts que compte le pays. Édi­fiés pour la plu­part à par­tir du XVIIe s., ils conti­nuent d’as­su­rer, en 2014, leur double vo­ca­tion, re­li­gieuse et po­li­tique. De part et d’autre de l’utse, mas­sive tour cen­trale fai­sant of­fice de don­jon, on trouve, en ef­fet, quar­tiers mo­nas­tiques et temples d’un cô­té, bu­reaux et of­fi­cines des fonctionnaires royaux de l’autre, tous deux sou­mis à un contrôle des vi­sites étran­gères, à l’interdiction ab­so­lue des pho­tos à l’in­té­rieur et au res­pect, par les Bhou­ta­nais, d’un strict code ves­ti­men­taire. Sous l’im­pres­sion­nante mo­nu­men­ta­li­té de ces centres spi­ri­tuels et ad­mi­nis­tra­tifs, et leur aus­té­ri­té toute moyen­âgeuse, on ne peut qu’être confon­du de­vant leur fi­nesse ar­chi­tec­tu­rale et dé­co­ra­tive. Exac­te­ment sur l’échan­crure du Do­chu­la ( 3 050m),

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.