LE ROYAUME DES EAUX

Grands Reportages - - Top 25 - TEXTE ET PHO­TOS MARC DO­ZIER

Site ma­jeur clas­sé sur la liste du pa­tri­moine mon­dial de l’hu­ma­ni­té par l’Unesco, le com­plexe d’Ang­kor est in­ti­me­ment lié aux eaux du lac Ton­lé Sap et du Mé­kong. Un chef- d’oeuvre d’hy­dro­lo­gie et d'har­mo­nie.

Rares sont les vi­si­teurs qui en ont conscience lors­qu’ils vi­sitent le temple mais la dis­po­si­tion spa­tiale d’Ang­kor Wat consti­tue une re­pré­sen­ta­tion de l’ uni­vers se­lon la c os­mo­go­nie khmère ex­plique Bo­nath Ou, l’un des guides of­fi­ciels du site au cours de sa vi­site tou­ris­tique. « Au mi­lieu des conti­nents re­pré­sen­tés par les cours in­té­rieures, la tour cen­trale de 55 mètres de haut sym­bo­lise le mont Me­ru, la mon­tagne my­thique de la my­tho­lo­gie hin­doue, en­tou­rée de ses pics évo­qués par les quatre tours d’angle qui se re­flètent dans le mi­roir des océans fi­gu­rés par la douve large de 190 mètres. » Sym­bole du raf­fi­ne­ment et de la spi­ri­tua­li­té de la ci­vi­li­sa­tion khmère, le com­plexe d’Ang­kor reste au­jourd’hui le plus vaste en­semble re­li­gieux d’Asie du Sud- Est. Il y a à peine plus d’un siècle, en 1901, Pierre Lo­ti – écri­vain et ap­pren­ti ex­plo­ra­teur – dé­cri­vait une ci­té mys­té­rieuse, per­due et dif­fi­cile

«

»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.