SYM­PHO­NIE POUR PIS­TO­LETS |

Grands Reportages - - Actus Ailleurs -

Don­nez- lui un fu­sil: il en fait un ou­til de jardinage! Le pre­mier « dé­tour­ne­ment » d’armes de l’ar­tiste mexi­cain Pe­dro Reyes avait dé­jà per­mis de ma­té­ria­li­ser une riche idée afin de lutter contre la cri­mi­na­li­té tout en contri­buant à la pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. Les ha­bi­tants de la ville de Cu­liacán, fief des nar­co­tra­fi­quants et qui en­re­gistre le plus grand nombre de morts par armes à feu du Mexique, se sont vus of­frir des bons pour des ap­pa­reils élec­tro­niques en échange de leur arme à feu. Les 1 527 armes ain­si col­lec­tées ont été fon­dues pour fa­bri­quer des pelles, les­quelles ont été of­fertes à des or­ga­nismes en charge de plan­ter des arbres dans la ville. De­puis, l’ar­tiste est en­cen­sé par la cri­tique pour son nou­veau « re­cy­clage » de 6 700 armes sai­sies par le gou­ver­ne­ment… en or­chestre ! Des per­cus­sions aux cordes, cin­quante ins­tru­ments ont été sciés et sou­dés par l’ar­tiste et son équipe de six mu­si­ciens pour pro­duire une sym­pho­nie ori­gi­nale bap­ti­sée Ima­gine. Pe­dro Reyes rap­pelle : « il faut pen­ser à com­bien de vies ont été prises par ces armes… C’était comme une sorte d’exor­cisme : la mu­sique chas­sait les dé­mons qu’elles ren­fer­maient » Le se­cond vo­let de cette « trans­for­ma­tion » est re­layé par l’ex­po­si­tion Di­sarm qui met en scène huit nou­veaux ins­tru­ments créés, re­liés à des or­di­na­teurs. Ou com­ment re­don­ner vie à ces ob­jets de mort. www. pe­dro­reyes. net

© DR

Un ins­tru­ment à cordes créé par Pe­dro Reyes à par­tir d’armes à feu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.