FIN DES FRAIS D'ITI­NÉ­RANCE ? |

Grands Reportages - - Actus Web -

Bien­tôt oubliés, les frais de roa­ming ? C’est à sou­hai­ter, vu les ta­rifs pro­hi­bi­tifs af­fi­chés par les opé­ra­teurs té­lé­pho­niques dès lors que l’on sort de nos fron­tières, pour pas­ser ou re­ce­voir un ap­pel, un tex­to ou - pire - se connec­ter à l’in­ter­net mo­bile. Certes, vous pour­rez tou­jours ré­pli­quer que tel ser­vice « est gra­tuit avec mon opé­ra­teur » ( sauf bien sou­vent les for­faits da­ta). Mais vous êtes- vous po­sé la ques­tion du « pour­quoi ? » . On l’ac­cuse sou­vent de tous les maux, mais c’est bel et bien l’Eu­rope qui est en pre­mière ligne pour dé­fendre les consom­ma­teurs dans ce dos­sier, et ce de­puis 2007. Trois rè­gle­ments eu­ro­péens sont en ef­fet in­ter­ve­nus en 2007, 2009 et 2012 pour en­ca­drer les frais de roa­ming au sein de l’Union, tou­jours plus contrai­gnants pour les opé­ra­teurs, pour les­quels le mar­ché de­meure mal­gré tout ju­teux. Un vote du Par­le­ment eu­ro­péen en avril 2014 pré­voyait qu’un ap­pel ou tex­to émis en iti­né­rance de­vait être au même prix qu'un ap­pel mo­bile lo­cal au 1er jan­vier 2016. Les opé­ra­teurs, dont le roa­ming re­pré­sente en­vi­ron 8 % des re­ve­nus, ont fait pres­sion sur le Conseil de l’Eu­rope qui a ré­cem­ment sou­hai­té leur ac­cor­der un dé­lai sup­plé­men­taire, dont la du­rée fait ac­tuel­le­ment l’ob­jet d’âpres dis­cus­sions à Bruxelles. La ba­taille ne fait que com­men­cer entre les eu­ro­dé­pu­tés, fa­vo­rables à la fin des frais d’iti­né­rance, et les États, plus par­ti­cu­liè­re­ment ceux du sud, qui « re­çoivent » les tou­ristes ve­nus du nord en pé­riode es­ti­vale, et qui sou­haitent pro­té­ger leurs opé­ra­teurs. À suivre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.