C’EST ICI QUE VINT SE RÉ­FU­GIER LE MOINE QUI MIT FIN À LA TY­RAN­NIE DU ROI LANGDARMA, AU IXE SIÈCLE

Grands Reportages - - Spécial Tibet Amdo -

Vers mi­nuit, la pluie se mue en neige. Le grand chor­ten de cuivre et les im­menses tar- chok ( cônes de dra­peaux) du col dis­pa­raissent sous la ouate. Le grand blanc nimbe la mon­tagne sa­crée. Mes voi­sins ti­bé­tains ronflent avec pla­ci­di­té et ap­pli­ca­tion. Je songe à ce voyage qui s’achève, entre éblouis­se­ments et frus­tra­tions, le lot de tout voyage dans le Ti­bet si­ni­sé de 2014.

Même, et sur­tout, vu d’un comp­toir de la Bank of Chi­na, à Ping’An, en ban­lieue de Xi­ning, ca­pi­tale du Qinghai. L’an­cienne et vaste ré­gion d’Amdo, qui en­glo­bait tout le nord du Ti­bet his­to­rique, a été dis­pat­chée entre deux pro­vinces de la nouvelle Chine : Qinghai donc, et Gan­su. À peine dé­bar­qué dans une touf­feur ir­res­pi­rable de­puis un vol en pro­ve­nance de Pé­kin, je tente de chan­ger des eu­ros en yuans ; une pro­cé­dure in­ter­mi­nable, voire ubuesque. Di­rec­tion sud- est. Un peu de voie ex­press, puis on s’en­fonce dans les re­liefs, et voi­ci la Ri­vière Jaune à Lu­jia­sha.

Que le pays des Goloks semble loin !

Un bar­rage hy­dro­élec­trique a créé une re­te­nue tur­quoise bai­gnée par un pay­sage de bad­lands, vite de­ve­nue ai­mant in­con­tour­nable pour le tou­risme do­mes­tique, avec la créa­tion du parc na­tio­nal de Kham­ra/ Kam­bu­la. La route, pa­no­ra­mique, ser­pente sur les crêtes, avec moult points de vue pour s’ex­ta­sier sur les pi­tons dé­tri­tiques écar­lates plon­geant dans les eaux dia­phanes. Plus loin, une piste dé­grin­gole vers les er­mi­tages d’Achung Namd­zong, l’un des grands sites sa­crés d’Amdo. Par­mi eux, la vaste non­ne­rie de Sam­ten Cho­pe­ling, abri­tant 140 re­li­gieuses d’obé­dience nying­ma.

Un trait de nacre griffe l’ho­ri­zon. Je grimpe en si­lence vers les croupes do­mi­nant la non­ne­rie, per­met­tant d’em­bras­ser du re­gard le lac, our­lé d’un pay­sage de com­men­ce­ment du monde. Quand le so­leil vient lé­cher les tours de tuf rouge, le spec­tacle de­vient in­di­cible. Ins­tants de pure contem­pla­tion. Deux mé­di­tantes re­cluses dans de mi­nus­cules ca­banes po­sées dans les re­plis de

Cinq heures trente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.