LA MON­TAGNE SA­CRÉE NYEM­PO YURTSE SE­RAIT LE LIEU DE NAIS­SANCE DU PEUPLE GO­LOK

Grands Reportages - - Spécial Tibet Amdo -

dou­ceur ré­ser­vée aux jours de fête : du ju­ma, ou pa­tates naines ar­ro­sées de beurre de yak fon­du et de pi­ments doux. Un ré­gal ! La nuit, à douze près du poêle, se passe à mer­veille. À l’aube, Chir­ten me tire de ma lé­thar­gie : les che­vaux sont sel­lés, il faut mettre les yaks à l’es­tive. Lig­mu et Pa­wat­si sont dé­jà à la traite, spectres ac­crou­pis contre les pe­lages fu­mants. Dans la brume, nous gui­dons les bêtes avec force sif­fle­ments et ra­cle­ment de gorge vers les hau­teurs. De loin, les fu­mées des tentes forment des pa­naches de ba­teaux. À notre re­tour, les femmes étirent, doigts écar­tés, les bouses fraîches à même l’herbe, pour les faire sé­cher, un ex­cellent com­bus­tible ! Chi­tar dé­barque sou­dain sur sa mo­to : le fes­ti­val du clan Chi­rung­wa se pré­pare, en piste ! Sur une prai­rie, des tentes blanches en cercle. Une foule de no­mades, tous plus bi­gar­rés les uns que les autres, s’y presse avec des dé­han­che­ments de cow- boys, que tem­père leur bon­hom­mie. Un fes­ti­val de trognes ! Chaque tente re­gorge de vic­tuailles, de bois­sons, de quar­tiers de yak sé­ché, que cha­cun dé­coupe à sa guise à la pointe de son cou­teau. Tous veulent m’in­vi­ter, m’ho­no­rer, par­ta­ger. Sous leur ap­pa­rence de rudes gaillards bu­ri­nés, se cache une gen­tillesse désar­mante. Par­tout, des pho­tos du Da­laï- la­ma, en prin­cipe in­ter­dites sous peine d’amende, voire d’em­pri­son­ne­ment. Le su­jet fait l’una­ni­mi­té : « plu­tôt mou­rir que de les en­le­ver » ! On porte moult toasts, tan­dis que, réunis en conci­lia­bule, les chefs Goloks dé­ter­minent l’ordre des courses avec des airs de conspi­ra­teurs. À chaque dé­part, la ten­sion est pal­pable. Les pur sang se cabrent, les jo­ckeys à cru s’ac­crochent à la cri­nière, puis lâchent leurs mon­tures avec des cris de guerre. La terre gicle. La ca­val­cade dis­pa­raît dans un fra­cas de sabots. À l’ar­ri­vée, le che­val ga­gnant est fê­té avec une ka­tak au­tour du cou. Les pa­ris re­doublent. Des liasses de billets cir­culent. Chi­tar et ses amis ar­borent des sou­rires car­nas­siers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.