AVION : LES ( BONS) TRUCS À SA­VOIR |

Grands Reportages - - Ailleurs Actus -

Si 2014 res­te­ra une an­née « noire » pour la sé­cu­ri­té des trans­ports aé­riens avec des crashs à ré­pé­ti­tion et la dis­pa­ri­tion de l’A320 d’Air Asia, l’avion n’en reste pas moins le mode de dé­pla­ce­ment le plus sûr. Mais le trans­port aé­rien fait aus­si l’ob­jet de nom­breuses lé­gendes, jus­ti­fiées ou non, tel le fan­tasme qu’il y au­rait à bord des places plus sûres que d’autres en cas d’ac­ci­dent, ou que les avions vident leurs toi­lettes en plein vol ! Le site com­mu­nau­taire amé­ri­cain Red­dit par­tage avec les usa­gers quelques pe­tits « se­crets » que seuls pi­lotes, per­son­nel na­vi­gant ou voya­geurs éclai­rés connaissent. Il n’y a, par exemple, que 13 mi­nutes d’oxy­gène dans les masques tom­bant en cas de dé­pres­su­ri­sa­tion de la ca­bine : une du­rée qui laisse ce­pen­dant le temps aux pi­lotes de re­des­cendre à 10 000 pieds ( 3 000 mètres), où l’on peut à nou­veau res­pi­rer nor­ma­le­ment. Lors­qu’on éteint les lu­mières d’un avion qui at­ter­rit de nuit, c’est pour ha­bi­tuer les yeux des pas­sa­gers en cas d’éva­cua­tion d’ur­gence, celle- ci de­vant in­ter­ve­nir, en théo­rie, en moins de 90 se­condes. Si les pi­lotes at­ter­rissent plus bru­ta­le­ment lors­qu’il pleut, c’est afin d’évi­ter l’aqua­pla­ning. Et, as­ser­tion ras­su­rante, un avion peut vo­ler avec un seul mo­teur si be­soin : les pi­lotes s’en­traînent ré­gu­liè­re­ment sur des si­mu­la­teurs. En­fin, les deux pi­lotes ont des pla­teaux- re­pas dif­fé­rents pour évi­ter les in­toxi­ca­tions ali­men­taires si­mul­ta­nées. Bon vol !

© Marc Do­zier

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.