DU DÉSORDRE DE LA VILLE ÉMERGENT DES ROYAUMES AUX PA­LAIS DE VERRE ET AUX VOI­LURES DE BÉ­TON

Grands Reportages - - Grands Voyageurs Brésil -

une ex­pan­sion in­dus­trielle et dé­mo­gra­phique au dé­but du XXe­siècle, en­cou­ra­gée par l’im­plan­ta­tion du sys­tème fer­ro­viaire qui re­lie bien­tôt São Pau­lo au port de San­tos. À l’époque où Blaise Cen­drars dé­couvre le Bré­sil, les pre­miers gratte- ciel toisent bien­tôt les vil­las des ba­rons du ca­fé construites dans le centre, de part et d’autre d’élé­gantes al­lées. Ils de­viennent le sym­bole de la nou­velle mé­tro­pole bré­si­lienne. Ar­ri­vés par vagues, les im­mi­grants ont fait leur for­tune et celle de la mé­ga­pole : ceux qui fuient la pau­vre­té du Nor­deste et du Mi­nas Ge­rais, af­fluent dans les an­nées 1930. Les Al­le­mands, les Por­tu­gais, les Suisses se sont en­ri­chis grâce au ca­fé, les Ita­liens grâce au bâ­ti­ment au dé­but du XXe siècle. Les rues s’em­plissent de Ja­po­nais, de Co­réens et de Chi­nois dans les an­nées 1950- 1960. Au­jourd’hui en­core, São Pau­lo ac­cueille les plus pauvres ve­nus du Nord ou de Bo­li­vie. Dy­na­mi­sée par le boum de l’in­dus­trie au­to­mo­bile en 1950, la ci­té ex­plose, bouillonne, bâ­tit, dé­truit, re­cons­truit sur les dé­combres, dans tous les sens, et fait dire à Claude Lé­vi- Strauss, qu’elle est l’une de ces villes du Nou­veau Monde qui « vont de la fraî­cheur à la dé­cré­pi­tude, sans s’ar­rê­ter à l’an­cien­ne­té » . Il y en a pour tous les goûts : pa­ro­die clin­quante de néo­clas­sique, bé­ton brut, car­ton- pâte et tôle on­du­lée pour les fa­vel­las en­ser­rées par les ten­ta­cules ur­bains. Un seul mot d’ordre : faire aus­si vite que pos­sible pour lo­ger une dé­mo­gra­phie lan­cée au ga­lop. De 30 000 en 1870, les Pau­listes passent à 1,56 mil­lion en 1940 et à 10,5 mil­lions en 1980… La sur­face ur­ba­ni­sée de São Pau­lo est mul­ti­pliée par quatre cents en un siècle. Avec plus de 20mil­lions de ré­si­dents, fort jeunes — trois Pau­listes sur quatre ont moins de trente- sept ans — éta­lés sur 2 139 ki­lo­mètres car­rés, le grand São Pau­lo, s’élève au troi­sième rang des mé­tro­poles mon­diales. Et Blaise Cen­drars de conclure : « Tous les

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.