CH­TEAUX, PY­RA­MIDE, TOUR EIF­FEL… À VE­GAS, TOUT EST BON POUR AT­TI­RER LES TOU­RISTES !

Grands Reportages - - Usa Road Movie Las Vegas -

ai été nom­mé pa­tron de l’un des plus grands ca­si­nos de Las Ve­gas, le Tan­giers… À l’époque, des mil­lions de go­gos af­fluaient à Ve­gas et y lais­saient un mil­liard de dol­lars par an. » C’est sur ces pre­miers mots que dé­bute Ca­si­no, le sei­zième long mé­trage de Mar­tin Scor­sese. Ra­con­tée à la pre­mière per­sonne par le per­son­nage prin­ci­pal, Sam Roth­stein in­car­né par Ro­bert de Ni­ro, cette grande fresque ci­né­ma­to­gra­phique de près de trois heures brosse le por­trait du Las Ve­gas des an­nées 1970 et 1980 avec ses ca­si­nos à l’an­cienne, ses joueurs en smo­king, ses néons ré­tros et ses Ca­dillac ru­ti lantes. À l’époque, la pègre contrô­lait tous les éta­blisse- Un flam­beur s’amène avec quatre mil­lions et un fre­lu­quet de l’école hô­te­lière lui de­mande son numéro de sé­cu ! Une fois les an­ciens tau­liers vi­rés, les pro­mo­teurs ont dé­mo­li tous les vieux ca­si­nos… » Au son de sa voix off, le film s’achève par l’ap­pa­ri­tion fu­gace des nou­veaux éta­blis­se­ments qui for­ge­ront le nou­veau vi­sage de la ville : l’hô­tel Ex­ca­li­bur, le Mi­rage, le Luxor, le Trea­sure Is­land… Les der­nières heures du Las Ve­gas à l’an­cienne avaient son­né. Au tour­nant des an­nées 1990, Las Ve­gas est en ef­fet de­ve­nu ce qu’il est au­jourd’hui : une ville- dé­cor en car­ton- pâte, sur­réa­liste et ar­ti­fi­cielle, dont la dé­me­sure touche à l’in­dé­cence. Sous l’im­pul­sion d’en­tre­pre­neurs for­tu­nés comme Ste­phen Alan Wynn et Ho­ward Hu­ghes, le Las Ve­gas des an­nées 1970, clas­sieux et ma­fieux, laisse la place au Las Ve­gas des pro­mo­teurs am­bi­tieux et du tou­risme de masse. En quelques an­nées sortent alors de terre, les hô­tels- ca­si­nos les plus coû­teux, les plus gi­gan­tesques et les plus in­vrai­sem­blables qui soient.

Le tour du monde en quatre- vingts mi­nutes.

Construits en en­fi­lade sur Las Ve­gas bou­le­vard, les éta­blis­se­ments qui ri­va­lisent d’ex­tra­va­gance sont de­ve­nus les pre­mières at­trac­tions de la ville. Flâ­ner sur le Strip, l’ar­tère prin­ci­pale de la ville, offre un sai­sis­sant voyage au­tour du monde en moins de quatre- vingts mi­nutes. Gar­dée par un sphinx, la py­ra­mide noire de l’hô­tel Luxor est presque aus­si haute que celle de Khéops avec ses cent onze mètres. Un peu plus loin, l’hô­tel Ex­ca­li­bur semble sor­ti d’un des­sin ani­mé de Walt Dis­ney avec ses tours mé­dié­vales kitsches. Juste en face, l’hô­tel New York – New York crâne avec ses re­pro­duc­tions de la sta­tue de la Li­ber­té et de l’Em­pire State Buil­ding. À quelques cen­taines de mètres, l’hô­tel Pa­ris – Las Ve­gas semble le nar­guer avec sa ré­plique de la Tour Eif­fel. Plus loin, le Cae­sar Pa­lace évoque la Rome an­tique alors que le Trea­sure Is­land sug­gère les Ca­raïbes avec son ba­teau de pi­rates… Mi­rage ur­bain tape- à- l'oeil et ex­cen­trique, l’oa­sis sur­réa­liste de Las Ve­gas cultive l’art de l’illu­sion, de l’ex­tra­va­gance et de la dé­me­sure théâ­trale. Consi­dé­ré comme le plus grand hô­tel du monde

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.