PAR­COU­RUE DE CA­NAUX OÙ BOURDONNENT LES RES­TAU­RANTS, CES CI­TÉS OFFRENT UN BON­HEUR DE VIVRE DIS­CRET.

Grands Reportages - - Week- End Pays- Bas -

Dans la rue si­len­cieuse, un lé­ger cli­que­tis. Une femme, dos droit, pé­dale dans un lé­ger ba­lan­ce­ment du corps. À La Haye, Haar­lem, Utrecht, la bicyclette est reine. Et leur nombre ne fe­ra qu’aug­men­ter au fil des jours. Siège de la plus grande uni­ver­si­té du pays, Utrecht grouille de bi­cy­clettes. Dé­co­rées d’ac­ces­soires : fleurs, sa­coches, pa­niers, ca­geots, sièges de bé­bé, pour se dis­tin­guer des mil­liers qui at­tendent, ap­puyées au pa­ra­pet des quais. Les pré­cèdent un cli­què­te­ment grin­çant si elles sont rouillées, un frot­te­ment lé­ger sur la brique qui pave les rues, as­su­mant di­verses po­si­tions pour gui­der le pied sur la chaus­sée ré­ser­vée à la pe­tite reine, sur la voie pié­tonne plus étroite, ou sur le bas- cô­té trans­for­mé en par­king à vé­lo. Passent un pe­lo­ton riant, deux com­mères rou­lant de front ou, pur bon­heur, un jeune papa pous­sant un pe­tit car­rosse ob­long où des yeux bleus ra­vis re­gardent la ville. Ca­naux, mai­sons à pi­gnon, ca­rillon donnent le sen­ti­ment de pé­né­trer dans le ta­bleau d’un grand maître. Pas de bou­tique dite « bran­chée » . La Hol­lande ef­face la mo­der­ni­té et se donne à voir dans son au­then­ti­ci­té pure et simple, sa­vou­reuse et tran­quille, sûre de ses se­crètes beau­tés.

Un siècle, le XVIIe, l’a for­gée. Son Âge d’or ouvre la porte à l’époque contem­po­raine,

les Pays- Bas pré­fi­gu­rant l’Eu­rope d’au­jourd’hui. La guerre fait rage entre la très ca­tho­lique Es­pagne de Charles Quint et la Hol­lande sur le point d’em­bras­ser la Ré­forme. Guillaume d’Orange dans son dis­cours du Nou­vel An 1564: « Je ne puis ap­prou­ver les sou­ve­rains qui veulent ré­gner sur la conscience de leurs su­jets et les pri­ver de li­ber­té re­li­gieuse. » En 1573, il choi­si­ra le cal­vi­nisme. En 1581, les Pro­vinces lui em­boîtent le pas, re­fu­sant de se sou­mettre à Phi­lippe II, fils de Charles Quint. Mais, dilemme, la ma­jo­ri­té est ca­tho­lique. Le prag­ma­tisme dicte un com­pro­mis. Les ca­tho­liques pour­ront pra­ti­quer dans leurs églises pour­vu qu’elles soient ca­chées. D’où ces églises clan­des­tines mais ce­pen­dant connues de tous. Un brin d’hy­po­cri­sie pour beau­coup de to­lé­rance…

L’Âge d’or ne fut pas exempt de guerres, le conflit avec l’Es­pagne se pour­sui­vant jus­qu’en 1648.

Men­tion­nons une stra­té­gie qui fa­vo­ri­sa la vic­toire : ali­gnés sur sept rangs, les sol­dats ti­raient puis re­cu­laient pour re­char­ger leur arme, lais­sant la place à d’autres, ce qui don­nait un feu qua­si conti­nu. L’im­mi­gra­tion, im­por­tante, sou­tint l’éco­no­mie. Les Fla­mands res­sus­ci­tèrent l’in­dus­trie du drap à Haar­lem et éta­blirent un ré­seau in­ter­na­tio­nal de mar­chands. « Sans ces im­mi­grants, la Ré­pu­blique ne se­rait ja­mais de­ve­nue la puis­sance éco­no­mique qu’elle fut et l’Âge d’or au­rait été moins do­ré » , écrivent Hans Goed­koop et Kees Zandv­liet, his­to­riens au­teurs d’un livre pas­sion­nant, The Dutch Gol­den Age, d’où nous ti­rons ces in­for­ma­tions.

Les Pays- Bas ap­pro­vi­sion­naient la Bal­tique, l’Eu­rope, et éten­daient leurs échanges jus­qu’à Ba­ta­via, an­tique nom de Ja­kar­ta, alors siège de la VOC, la Com­pa­gnie néer­lan­daise des Indes orien­tales, pen­dant presque deux siècles, de 1619 à 1799. Nos au­teurs la consi­dèrent comme la pre­mière mul­ti­na­tio­nale aux ac­tions né­go­ciées en Bourse ! À la fin du XVIIe, leur va­leur avait quin­tu­plé. En­fin, ul­time té­moi­gnage de l’in­fluence hol­lan­daise, l’ar­chi­tec­ture : au­tour de la Bal­tique et jus­qu’à Saint- Pé­ters­bourg, les mai­sons adoptent les pi­gnons à re­dents. Idio­syn­cra­sie propre à ce pe­tit pays, les deux pro­vinces le long de la côte, Hol­lande sep­ten­trio­nale et mé­ri­dio­nale, où sont si­tuées La­Haye et Haar­lem, consti­tuent la Hol­lande, les autres pro­vinces avec Utrecht, les Pays- Bas.

La flotte joua un rôle pri­mor­dial.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.