- BOUCHES- DU- RHÔNE / CA­LANQUES

Mas­sif presque in­ha­bi­té par l’homme, les Ca­lanques de Mar­seille sont pro­té­gées par un Parc na­tio­nal de­puis 2012 et pré­sentent un mer­veilleux bio­tope ter­restre et ma­rin. Ca­rac­té­ri­sées par une dua­li­té mer- mon­tagne, elles com­binent la ver­ti­gi­neuse mi­né­ra­lit

Grands Reportages - - Édito - TEXTE CÉ­LINE BAR­RÈRE

Pro­té­gées par un Parc na­tio­nal, les Ca­lanques com­binent la ver­ti­gi­neuse mi­né­ra­li­té de roches cal­caires à l’ho­ri­zon­ta­li­té de la grande bleue.

Em­bruns et ro­ma­rin mê­lés, les ef­fluves mé­ri­dio­naux tracent un fil conduc­teur ol­fac­tif de fa­laise en fa­laise. Là, os­cil­lant entre la mi­né­ra­li­té abrupte de pa­rois cal­caires et la dou­ceur plane d’une eau tur­quoise presque fluo­res­cente, nous sommes en per­ma­nence ti­raillés entre deux mondes que tout op­pose. Car s’il est un dé­sert qui n’a rien d’ho­mo­gène, c’est bien ce­lui que des­sinent « les Ca­lanques de Mar­seille » , telles qu’on les nomme com­mu­né­ment, suc­ces­sion de criques pro­té­gées de­puis avril 2012 par la créa­tion d’un Parc na­tio­nal. Sur plus de vingt ki­lo­mètres bor­dant la Mé­di­ter­ra­née, le mas­sif des Ca­lanques dé­roule ses beau­tés na­tu­relles de­puis le vil­lage des Goudes jus­qu’à la com­mune de Cas­sis. Avec leur bon mil­lion de vi­si­teurs an­nuels, les criques peuvent sem­bler sur­peu­plées à la belle sai­son, no­tam­ment à Sor­miou, Mor­giou, Port- Miou ou Port- Pin, si­tuées à dis­tance « ac­cep­table » du bi­tume… Res­tent toutes celles qui se mé­ritent, comme En- Vau, at­tei­gnables uni­que­ment grâce à la marche, par­fois acro­ba­tique. Le pa­no­ra­ma ex­cep­tion­nel des Ca­lanques, digne d’un dé­cor tro­pi­cal, tient aus­si à toutes ces formes contras­tées qui émergent çà et là : châ­teau d’If,

ar­chi­pel du Frioul, île Verte face à la Cio­tat, Pla­nier et son phare, bar­rière cui­vrée du cap Ca­naille… Au­tant de noms dont la simple évo­ca­tion co­lore le temps en va­cances éter­nelles. Le dé­part de notre ran­don­née en vi­gie sur la

grande bleue est don­né aux Goudes, pour abou­tir au pro­chain gou­dron, à Cas­sis. Quar­tier du su­dest de Mar­seille, es­sen­tiel­le­ment peu­plé de pê­cheurs, les Goudes offrent un avant- goût de lan­gueur pro­ven­çale : un pe­tit port de pêche au­then­tique qui donne en­vie d’ar­ri­ver à l’heure du pas­tis. Pas moins de trente ki­lo­mètres de sen­tiers et mille cinq cents mètres de dé­ni­ve­lée nous at­tendent pour dé­cou­vrir seize ca­lanques pos­sé­dant cha­cune son charme, ses formes convexes, sa beau­té cal­caire… Au­to­no­mie en eau par per­sonne : cinq litres ( né­ces­saires !), ca­pa­ci­té d’émer­veille­ment : 100 %. Le par­cours mer- mon­tagne dé­bute par la ca­lanque qui jouxte les Goudes : Cal­le­longue, tout près du cro­qui­gno­let cap Croi­sette et face à l’île Maïre, un fa­bu­leux re­paire de « ga­bians » ( goé­land leu­co­phée). Unique ar­chi­pel in­ha­bi­té du lit­to­ral fran­çais, le Riou ( Maïre en fait par­tie) dé­nombre plus de deux cents es­pèces d’oi­seaux et reste un es­pace d’hi­ver­nage mi­gra­toire in­con­tour­nable.

LES CA­LANQUES SE SUC­CÈDENT, ENTRE L’IR­RÉ­SIS­TIBLE COU­LEUR DE L’EAU ET LE MOEL­LEUX DU SABLE CHAUD

Les ca­lanques de Mar­seille­veyre, de Sor­miou et de Mor­giou se suc­cèdent, ri­va­li­sant d’at­traits bal­néaires, entre l’ir­ré­sis­tible cou­leur de l’eau pro­pice à l’ob­ser­va­tion des pois­sons avec palmes, masque et tu­ba, le moel­leux du sable chaud qui semble être des­ti­né à ac­cueillir ser­viettes et corps alan­guis… Conti­nuons vers d’autres baies moins par­cou­rues, no­tam­ment en in­ter­sai­sons. Dé­sertes ? Ja­mais tout à fait : un groupe d’ir­ré­duc­tibles na­tu­ristes ré­siste, tou­jours et en­core, à la ten­ta­tion de se vê­tir ! En ef­fet, la créa­tion du Parc a per­mis de re­mettre au goût du jour une ac­ti­vi­té née au dé­but du XXe siècle et de plus en plus pra­ti­quée de­puis 2000 : la « ran­do- nu » , ou le fait de ran­don­ner en te­nue d’Éden. Se­lon les adeptes, la nature sau­vage des Ca­lanques se prête par­ti­cu­liè­re­ment bien à la pra­tique du na­tu­risme, sym­bole de li­ber­té, mais ren­due com­pli­quée par la sur­fré­quen­ta­tion de cer­taines ca­lanques. Se ba­la­der sans entrave dans des pay­sages idyl­liques et dé­serts : une lé­gi­time vi­sion de son pa­ra­dis !

Avant la des­cente sur la ca­lanque de Su­gi­ton, un par­cours de crêtes entre les fa­laises de l’Oule et du De­ven­son per­met de fran­chir le cu­rieux pas­sage de l’ OEil-de- Verre. Pio­chées sur la pa­lette d’un Cé­zanne, d’un Bon­nard ou de l’un de ces nom­breux peintres qui ont im­mor­ta­li­sé la beau­té sculp­tu­rale et chro­ma­tique de la Pro­vence et des Ca­lanques, les cou­leurs du pay­sage se dé­clinent en un in­fi­ni nuan­cier de bleus, ma­rines, verts, tur­quoises… Éga­le­ment cé­lé­brées en lit­té­ra­ture ( Gio­no, Pagnol…), les Ca­lanques sont à l’hon­neur dans le poème pro­ven­çal Ca­len­dal, de Fré­dé­ric Mis­tral. Ce « fils du pays » y évoque la sai­sis­sante im­pres­sion de « bout du monde » qui étreint le ran­don­neur ar­ri­vé en bel­vé­dère sur la mer : « Vers le mi­lieu du jour, sur un pla­teau ro­cheux qu’em­baume l’odeur des bruyères, une femme et un jeune homme sont

Rien de plus ex­trême et de plus su­blime que les fa­laises ver­ti­cales et ar­gen­tées de De­ven­son. On y ac­cède, de­puis le col des Char­bon­niers, par le « sen­tier des fa­laises » qui offre des pa­no­ra­mas ex­cep­tion­nels. La dé­cou­verte par la voie ma­ri­time ( en ca­noë) est éga­le­ment re­com­man­dable. © Franck Char­ton

Les Ca­lanques Les eaux trans­lu­cides de Riou, la plus grande île ( deux ki­lo­mètres

de long sur cinq cents mètres de large) de l’ar­chi­pel épo­nyme. Si­tuée au sud de Mar­seille, elle est to­ta­le­ment in­ha­bi­tée et ac­ces­sible uni­que­ment par des ba­teaux de plai­sance.

© Franck Char­ton

© Bertrand Gar­del / hemis. fr

À 181 mètres d’al­ti­tude, le col de Sor­miou est l’une des voies d’ac­cès à la ca­lanque qui porte son nom. Très fré­quen­tée en été ( et pour cause…), cette ca­lanque abrite une cen­taine de ca­ba­nons et un pe­tit port. C’est aus­si un site d’es­ca­lade ré­pu­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.