CAR­DO­NA, UNE MON­TAGNE DE SEL

Grands Reportages - - Spécial Déserts Pyrénées Espagnoles -

À mi- che­min entre Bar­ce­lone et An­dorre, la pe­tite ville de

Car­do­na, en Ca­ta­logne cen­trale, pos­sède un phé­no­mène géo­lo­gique rare : la

Mun­ta­nya de Sal, ou Mon­tagne de Sel. Un énorme

gi­se­ment de sel gemme ex­ploi­té de­puis l'An­ti­qui­té, d’abord à ciel ou­vert, puis dès la fin du XVIIIe siècle, par ga­le­ries de mine, jus­qu’à 1 310 mètres de pro­fon­deur,

d'où la ci­té ti­ra sa ri­chesse pen­dant trois siècles. La vi­site, pas­sion­nante, se dé­roule dans le do­maine de la mine Nieves, l’une des ex­ploi­ta­tions de sel et de po­tasse les plus im­por­tantes d’Eu­rope jus­qu’en 1990, et la plus pro­fonde d’Es­pagne. La mine s’élève grâce à un cu­rieux phé­no­mène géo­lo­gique de crois­sance ver­ti­cale ap­pe­lé dia­pir,

at­tei­gnant au­jourd’hui 170 mètres de hau­teur : le sel re­monte vers la sur­face

sous l'ef­fet de la pous­sée d'Ar­chi­mède car il est moins dense et pos­sède une plus grande mal­léa­bi­li­té que les

roches qui le sur­montent. En 1997, sept ans après la fer­me­ture des mines, le Parc cultu­rel de la Mun­ta­nya de Sal

voyait le jour, of­frant une ap­proche de l’his­toire et de la géo­lo­gie de la « val­lée sa­line » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.