LES PLAGES IDYL­LIQUES AT­TIRENT L’ OEIL DU VI­SI­TEUR MAIS L’IN­TÉ­RIEUR DES TERRES EST TOUT AUS­SI ÉTON­NANT

Grands Reportages - - Spécial Déserts Corse -

na­tif de San­to- Pie­tro- di- Ten­da et Di­rec­teur gé­né­ral des ser­vices de la Com­mu­nau­té de com­munes Ma­ra­na- Go­lo, « l’Agriate est un ter­ri­toire un peu à part en Corse. C’est un ter­ri­toire re­mar­quable du fait de l’im­men­si­té de ses fo­rêts, de ses plages, de ses zones hu­mides. La route n’y pé­nètre pas, à part grâce à quelques pistes [ celle du Ter­ric­cie est fer­mée de­puis le 1er­mai 2015, NDR]. On y trouve beau­coup de terres, beau­coup de monde s’est ins­tal­lé même au temps des Gé­nois qui ont main­te­nu la tra­di­tion agraire. De­ve­nues biens de la Cou­ronne, puis pri­va­ti­sées à l’époque de la Ré­vo­lu­tion fran­çaise, elles n’ont pas été mor­ce­lées et l’achat de grands es­paces – cinq cents à plus de mille hec­tares – par le Conser­va­toire du lit­to­ral a per­mis de pré­ser­ver un es­pace na­tu­rel d’im­por­tance. » Gé­ré par le Conseil dé­par­te­men­tal de Haute- Corse avec le sou­tien de l’Of­fice de l’en­vi­ron­ne­ment de la Corse, l’Agriate est au centre de toutes les at­ten­tions. « Au­jourd’hui ce sont près de cinq mille sept cents hec­tares qui sont pro­té­gés » , ex­plique Isabelle Guyot, char­gée de mis­sion à la dé­lé­ga­tion corse du Conser­va­toire du lit­to­ral, « et nous met­tons en oeuvre le projet de ter­ri­toire qui a dé­cou­lé de la concer­ta­tion pu­blique me­née de sep­tembre 2006 à jan­vier 2008. Le Conser­va­toire s’ef­force d’or­ga­ni­ser les flux avec les com­munes en amé­na­geant les pistes d’ac­cès et le site de dé­bar­que­ment des na­vettes ma­ri­times, en en­tre­te­nant les sites et en as­su­rant leur sur­veillance grâce aux gardes dé­par­te­men­taux du lit­to­ral. » Ils sont huit à veiller au grain et à pour­suivre la mise en va­leur des lieux. Double exemple de cette vo­lon­té : en sep­tembre, le sé­ma­phore de la Mor­tel­la, der­nier de Mé­di­ter­ra­née avec mé­ca­nisme de bras ar­ti­cu­lé en place se­ra ré­no­vé et une co­lo­nie de pe­tits rhi­no­lophes de l’Agriate ( chauve- sou­ris) pré­ser­vée.

Les gardes par­courent des che­mins par­se­més d’un riche pa­tri­moine bâ­ti ré­per­to­rié par le Conser­va­toire.

« On compte plus de mille paillers ( abris de ber­gers) » , pour­suit Isabelle Guyot, « de belles ruines et même de pe­tits ha­meaux qu’il a été im­pos­sible de tous res­tau­rer. Huit sont au­jourd’hui gé­rés par le dé­par­te­ment de la Haute- Corse, no­tam­ment sur le site de Ghi­gnu, mais nous ne pou­vons pas

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.