AC­TUS

UNE IN­VI­TA­TION AU LUXE

Grands Reportages - - Édito -

06 Vu 10 Ailleurs – 12 Ici 14 Web – 15 Tech – 16 Lu 112 Bloc- notes

Dans notre belle langue fran­çaise, cer­tains mots ren­voient à une sym­bo­lique et à des images si fortes que ces der­nières en ar­rivent à dé­na­tu­rer la dé­fi­ni­tion et le sens. Le terme « dé­sert » ap­par­tient à cette ca­té­go­rie car il est im­mé­dia­te­ment iden­ti­fié à une ré­gion – le Sa­ha­ra, des­ti­na­tion my­thique et aven­tu­reuse –, qui ren­voie elle- même à une se­conde image, tout aus­si fausse, celle d’un dé­sert de dunes, alors que ces der­nières oc­cupent moins de vingt pour cent de sa su­per­fi­cie. Les dé­serts se­raient ain­si né­ces­sai­re­ment de sable, sté­riles et brû­lants. Quand les mythes ont la vie dure, il est donc né­ces­saire de re­ve­nir aux fon­da­men­taux : au- de­là des ca­rac­té­ris­tiques par­ti­cu­lières aux­quelles il peut être as­so­cié ( ari­di­té, sté­ri­li­té…), le dé­sert dé­signe avant tout un es­pace où la den­si­té de la po­pu­la­tion hu­maine est peu im­por­tante. En France, les mas­sifs mon­ta­gneux ( Mas­sif cen­tral, Alpes et Py­ré­nées, à l’ex­cep­tion no­table des Vosges et dans une moindre me­sure du Ju­ra) oc­cupent cet es­pace, pour des rai­sons évi­dentes de géo­gra­phie et de re­lief ( voir notre carte en page 26). Re­pé­rée par la dé­funte Da­tar ( Dé­lé­ga­tion in­ter­mi­nis­té­rielle à l'amé­na­ge­ment du ter­ri­toire et à l’at­trac­ti­vi­té ré­gio­nale), une zone clai­re­ment dé­ser­tique – moins de trente ha­bi­tants par ki­lo­mètre car­ré – a été iden­ti­fiée dans l’hexa­gone. De­puis le dé­par­te­ment de la Meuse, au nord, elle tra­verse la Bour­gogne, des­cend sur l’Au­vergne, Mi­di- Py­ré­nées et fi­nit sa tra­jec­toire dans les Landes. Les ad­mi­nis­tra­teurs de l’époque lui ont don­né un nom aus­si poétique que gé­nial : la Dia­go­nale du vide, que les es­prits bien pen­sants se sont dé­pê­chés de trans­for­mer en « Dia­go­nale des faibles den­si­tés » , la pre­mière ap­pel­la­tion étant ju­gée pé­jo­ra­tive. La France pré­sente donc bel et bien des dé­serts, ces zones plus ou moins aban­don­nées par les hu­mains parce que la vie y est ru­gueuse et dif­fi­cile, par­fois my­tho­lo­giques car on y a dé­pê­ché quelques créa­tures et fi­gures ma­lé­fiques ( l’An­kou dans les monts d’Ar­rée, en Bre­tagne ; la bête du Gé­vau­dan dans les Cé­vennes), et as­su­ré­ment sau­vages, parce que la nature y règne en maître, pro­té­gée de la main de l’homme qui s’avère par­fois – pas tou­jours – ha­sar­deuse et des­truc­trice. Au mo­ment où nous nous ap­prê­tons à quit­ter nos postes de tra­vail pour re­joindre nos lieux de vil­lé­gia­ture, les dé­serts que nous avons ré­per­to­rié dans ce nu­mé­ro spé­cial pro­posent quelques pistes qui de­vraient être ap­pré­ciées par ceux qui sont en quête de res­sour­ce­ment. Loin de la foule, loin des va­carmes, une op­por­tu­ni­té pour faire le vide afin de mieux dis­tin­guer l’es­sen­tiel du su­per­fi­ciel mais, plus en­core, une oc­ca­sion pour dé­cou­vrir des ter­ri­toires ou­bliés et ren­con­trer ceux qui y vivent. Voya­ger dans ces dé­serts n’im­plique pas né­ces­sai­re­ment que vous de­ve­niez à votre tour un er­mite vi­vant en vase clos. Tout au contraire. L’ari­di­té d’un lieu in­cite en réa­li­té à l’échange, le meilleur moyen pour réa­li­ser des ren­contres, au­then­tiques et sin­cères, un luxe en dé­fi­ni­tive. Osez l’ex­pé­rience !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.