LEO­LU­CA OR­LAN­DO

Grands Reportages - - Week- End Italie -

Né en 1947, il a sym­bo­li­sé dans la se­conde moi­tié des an­nées quatre- vingt le « prin­temps de Pa­lerme » . An­cien conseiller ju­ri­dique de Piersanti Mat­ta­rel­la, le pré­sident de ré­gion as­sas­si­né en 1980, Leo­lu­ca Or­lan­do est élu maire sur les listes de la Dé­mo­cra­tie ch­ré­tienne en 1985. Il ouvre à la gauche pour élar­gir le spectre po­li­tique dans sa lutte contre la cri­mi­na­li­té or­ga­ni­sée. Ré­élu en 1993 et en 1997, il de­vient en­suite dé­pu­té dans le par­ti d’An­to­nio di Pie­tro, le juge qui avait me­né l’en­quête « Ma­ni Pu­lite » à Mi­lan. En 2012, Or­lan­do est une nou­velle fois ré­élu, triom­pha­le­ment – avec soixante- qua­torze pour cent des suf­frages. Outre son pro­gramme clé, qui n’a pas chan­gé – com­battre la ma­fia ( « Elle existe tou­jours mais elle ne gou­verne plus la ville » ) – il dé­fend une po­li­tique plus hu­maine face à la tra­gé­die des mi­grants. Face à ce « gé­no­cide » qui laisse in­sen­sible l’Eu­rope, il prône une me­sure ré­vo­lu­tion­naire : l’abolition du per­mis de sé­jour et la li­ber­té to­tale de cir­cu­la­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.