Un dé­sert sur la route de la soie

Grands Reportages - - Mongolie -

L’image des ca­ra­vanes de cha­meaux de Bac­triane qui avancent dans les dunes du dé­sert de Go­bi au prix de mille dan­gers est l’une des plus em­blé­ma­tiques des pre­miers liens entre Orient et Oc­ci­dent. Dès le néo­li­thique, les po­pu­la­tions com­mer­çaient le long des pistes qui tra­versent l’Asie cen­trale sur un axe est- ouest. Les pre­miers textes chi­nois qui font men­tion du com­merce de la soie vers l’Oc­ci­dent, au dé­part de la ville de X’ian, datent du IIe siècle avant Jé­sus- Ch­rist. Les ca­ra­van­sé­rails re­gor­geaient de soie dont raf­fo­lait l’Em­pire ro­main mais éga­le­ment de laine, de gemmes, d’épices… La route de la soie connut son apo­gée sous la dy­nas­tie Tang entre le VIIe et le Xe siècle et dé­cli­na au XIVe avec l’ou­ver­ture des routes ma­ri­times et la dé­cou­verte de la fa­bri­ca­tion de la soie en Oc­ci­dent. Le Go­bi était l’une des prin­ci­pales dif­fi­cul­tés avec ses tem­pêtes de sable et son cli­mat ex­trême. Il fal­lait aux so­lides cha­meaux plus de deux se­maines al­lant de point d’eau en point d’eau, pour par­cou­rir les quelque six cents ki­lo­mètres du Go­bi avant d’ar­ri­ver aux portes d’un autre dé­sert : le re­dou­table Tak­la­ma­kan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.