DE­PUIS DES SIÈCLES, MOINES, NONNES ET NO­VICES VEILLENT SUR LES MIL­LIERS DE BOUD­DHAS DU PAYS

Grands Reportages - - Dossier Birmanie Découverte -

nom­breux autres sites du pays où la sy­mé­trie est de ri­gueur, ici les stu­pas sont de di­men­sions sem­blables mais lé­gè­re­ment in­égales. Cha­cun semble vou­loir dé­pas­ser son voi­sin comme si un mau­vais gé­nie s’était amu­sé à or­ga­ni­ser un concours d’ar­chi­tec­ture. D’après les ha­bi­tants de la ré­gion, l’ori­gine de Thar­kong se­rait liée au roi Alaung­si­thu – un grand sou­ve­rain de la dy­nas­tie de Ba­gan, au XIIe­siècle – qui au­rait été à l’ori­gine de la nais­sance de trois autres com­plexes boud­dhiques, à Kak­ku, Thaung­tho et In­dein. Il faut re­con­naître que la forme et le foi­son­ne­ment des che­dis de ces der­niers leur confèrent une évi­dente pa­ren­té. Contrai­re­ment aux sites d’In­dein et de Kak­ku où les vi­si­teurs lo­caux et étran­gers sont nom­breux, il règne pour­tant ici un calme olym­pien. Im­pas­sibles à l’ombre de leurs stu­pas, plu­sieurs Boud­dhas trônent dans une mé­di­ta­tion so­li­taire à peine trou­blée par la vi­site des no­vices char­gés de la cor­vée de pous­sière. « Ces boud­dhas re­çoivent bien peu de vi­si­teurs » , ob­serve Myint Than, un vé­né­rable du mo­nas­tère tout proche. « Ils mé­ritent pour­tant un peu plus d’at­ten­tion car ils ont au­tant de va­leur que ceux de Man­da­lay ou de Ba­gan. »

Long­temps confi­den­tiel, le site était to­ta­le­ment fer­mé aux étran­gers jus­qu’en 2003.

Le lac de Sa­gar se si­tue en ef­fet au centre des terres des Pa’O, une mi­no­ri­té eth­nique qui a long­temps été en conflit avec le pou­voir cen­tral. Avec une po­pu­la­tion es­ti­mée entre six cent mille et un mil­lion huit cent mille in­di­vi­dus, les Pa’O comptent par­mi les cent trente- cinq eth­nies ré­per­to­riées en Bir­ma­nie et consti­tuent le deuxième groupe eth­nique de l’État Shan par son im­por­tance. Ils ne re­pré­sentent ce­pen­dant qu’une in­fime par­tie des cin­quante- cinq mil­lions de la po­pu­la­tion to­tale du pays. Vi­vant es­sen­tiel­le­ment au sud de l’État Shan au­tour de Kak­ku, du lac In­lé et Sa­gar, les Pa’O ont été en conflit avec le gou­ver­ne­ment bir­man du­rant des dé­cen­nies et pos­sèdent au­jourd’hui leur propre gou­ver­ne­ment Une fois par se­maine, le jour du mar­ché, les Pa’O vi­vant au­tour du lac de Sa­gar re­joignent le vil­lage de Sam­kar en barque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.