ICI, LE TEMPS NE S’EST PAS AR­RÊ­TÉ : LE DÉ­VE­LOP­PE­MENT A SIM­PLE­MENT ÉTÉ RA­LEN­TI PAR LES AFFRES DE LA DIC­TA­TURE

Grands Reportages - - Dossier Birmanie Découverte -

lo­cal, la Pa'O Na­tio­nal Or­ga­ni­sa­tion ( PNO). De­puis la si­gna­ture d’un ces­sez- le- feu en 1991, la si­tua­tion de la ré­gion a peu à peu évo­lué mais des groupes ri­vaux se bat­taient en­core ré­cem­ment entre eux, ren­dant la zone dan­ge­reuse et in­ac­ces­sible aux étran­gers. « Au­tre­fois, les Pa’O rouges com­mu­nistes et les Pa’O blancs s’af­fron­taient dans la ré­gion » , se sou­vient Khu­mok Khan, un moine du mo­nas­tère de Naung Kae. « Fi­na­le­ment, le gé­né­ral Khum Chit Shew et ses deux cents sol­dats ont dé­ci­dé de dé­po­ser les armes. » Ce n’est que de­puis 2003 que les voya­geurs ont été au­to­ri­sés à vi­si­ter le site à la jour­née et sous condi­tions. « Au cours des der­nières an­nées, seuls quelques rares voya­geurs pa­tients, for­tu­nés et bien in­for­més, ve­naient ici en ex­cur­sion au dé­part du lac In­lé ac­com­pa­gnés d’un guide Pa’O après avoir ob­te­nu les per­mis spé­ciaux né­ces­saires » , se sou­vient la guide Aye Aye Kyi. Ce n’est que de­puis l’an­née 2012 que les étran­gers sont au­to­ri­sés à dor­mir à Sa­gar même s’il n’exis­tait pas en­core à cette date d’hébergement pour les re­ce­voir. Heu­reu­se­ment, de­puis, un pe­tit lodge ro­man­tique et bien nom­mé, le « Lit­tle lodge in Sam­kar » , a été ou­vert en 2013. « Au­jourd’hui à la haute sai­son, nous ac­cueillons de plus en plus de pe­tits groupes et d’in­di­vi­duels et je suis sûr que ce­la va se dé­ve­lop­per » , consi­dère l’un des res­pon­sables de l’éta­blis­se­ment. Mal­gré cette ré­cente ou­ver­ture, le tou­risme reste en­core très en­ca­dré par le gou­ver­ne­ment lo­cal qui im­pose aux vi­si­teurs étran­gers – qu’ils voyagent de fa­çon in­di­vi­duelle ou en groupe – d’être obli­ga­toi­re­ment ac­com­pa­gnés par un guide Pa’O. « Au cours des mois à ve­nir, l’ac­cès à la ré­gion va être cer­tai­ne­ment ren­du plus fa­cile pour les vi­si­teurs » , pré­dit ce­pen­dant Khun Maung Nyo, l’un des vingt- cinq guides Pa’O of­fi­ciels agréés. « Le lac Sa­gar ne se­ra bien­tôt plus une terre ou­bliée ! »

Long­temps res­tés à l’écart de la manne tou­ris­tique,

nom­breux sont les pe­tits en­tre­pre­neurs lo­caux

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.