Les Ca­na­ries loin du bé­ton.

Grands Reportages - - Sommaire -

Guillaume Cotta et Bet­ty Ar­na­vielhe Voya­geurs et blog­geurs de ta­lent Guillaume et Be y ont ar­pen­té les Ca­na­ries à la dé­cou­verte des i né­raires les plus confi­den els. www.tri­pin­wild.fr

Les Ca­na­ries, c’est un bout d’Eu­rope au large du Ma­roc. Lors­qu’on a er­rit sur Te­ne­rife, à l’aé­ro­port qui se si­tue au sud de l’île, ce que l’on voit en pre­mier, ce sont les côtes bé­ton­nées, l’au­to­route, les su­per­mar­chés… Au­tant dire que ça ne fait pas rê­ver tout le monde… Mais lors­qu’on tourne la tête de l’autre cô­té, on dé­couvre des mon­tagnes, des pe ts vil­lages co­lo­rés et une quan té in­nom­brable de flore sau­vage. Au centre de l’île, se trouve un lieu in­con­tour­nable à dé­cou­vrir : le parc na onal du Teide. Un pay­sage unique de cra­tères, de vol­cans et de fleuves de lave pé­tri­fiée, en­tou­rant l’im­pres­sion­nante sil­houe e du vol­can Teide (3 718 m). Entre route pa­no­ra­mique et ran­don­nées, il y a de quoi pro­fi­ter à fond de ces dé­cors vol­ca­niques. Pour a eindre son som­met (l’op on té­lé­phé­rique est pos­sible, à pied comp­ter 1 h 30 AR), un per­mis est re­quis1. En re­vanche, l’ac­cès au parc est libre, gra­tuit et ra­pide. Pos­si­bi­li­té d’y pas­ser la nuit ! Un seul re­fuge sur place : Al­ta­vis­ta. Quelques pe tes ran­don­nées sur le re­tour sont pos­sibles : les mi­ra­dors del Pi­co Vie­jo ou bien de la For­ta­le­za. Mais l’île ne manque pas de points d’in­té­rêts : la Mon­taña Sa­ma­ra, le tour des Roques de Gar­cia ou bien les mon­tagnes de l’Ana­ga. Ce sec­teur de l’île est rem­pli de mon­tagnes ver­doyantes et sau­vages ponc­tuées de roques. Quelques coins coup de coeur : le sen er du Chi­nobre et la ran­don­née d’Afur à Ta­ga­na­na. Dé­pay­se­ment et cô­té aven­ture ga­ran s !

© Guillaume Co a

Pause dé­tente sur le sen er de la Mon­taña de la Bo ja, sur le ver­sant nord­ouesst de Te­ne­rife.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.