ACTU

Grands Reportages - - Sommaire - TEXTE AN­THO­NY NICOLAZZI

• Dol­po : et si on par ci­pait à la for­ma on des guides ? • Ki­li­mand­ja­ro : de re­tour de la Wes­tern Breach.

Près de vingt ans après le film Hi­ma­laya, l’en­fance d’un chef, d’Éric Val­li, qui l’avait ré­vé­lé au re­gard du grand pu­blic, le ter­ri­toire du Dol­po, dans l’Ouest du Népal, coule tou­jours une vie pai­sible, avec à peine un mil­lier de vi­si­teurs chaque an­née (1 100 dans le bas Dol­po, 500 dans le Haut­Dol­po, chiffres de 2014). Un tou­risme bal­bu ant, qui ne suf­fit pas à faire vivre ces hautes val­lées hi­ma­layennes, sou­mises à une « fuite » con nue de sa jeu­nesse (vers Kat­man­dou, voire les pays du Golfe) et à l’aban­don pro­gres­sif du ter­ri­toire. Dès lors, le tou­risme d’aven­ture, por­té prin­ci­pa­le­ment par des ac­teurs de taille mo­deste, in­carne la pos­si­bi­li­té d’un com­plé­ment de re­ve­nu pour les po­pu­la ons, voire une pé­ren­ni­sa on éco­no­mique du­rable dès lors qu’elle as­su­re­rait une réelle ré­par

on des re­ve­nus sur le plan lo­cal. Après avoir long­temps tra­vaillé sur la ré­gion voi­sine du Mus­tang, de­ve­nue son « la­bo­ra­toire » hi­ma­layen, le guide de mon­tagne Pau­lo Gro­bel s’in­té­resse de très près au Dol­po de­puis deux ou trois sai­sons. Au point d’y en­vi­sa­ger dé­sor­mais, des pro­jets à long terme. Re­nou­ve­ler avec suc­cès le tra­vail en­tre­pris au Mus­tang ? « En au­cun cas, in­ter­rompt Pau­lo Gro­bel. Pen­dant dix ans, nous avons tra­vaillé à for­mer des jeunes Né­pa­lais, ou­vert de nou­veaux i né­raires sau­vages, ré­di­gé ar cles et livres, mis à jour de nou­velles cartes, tout ce­la pour ai­der à pro­mou­voir le Mus­tang. Et en fin de compte, je sens que rien n’a vrai­ment chan­gé pour les jeunes du

Mus­tang. La plu­part des groupes de ran­don­neurs sont tou­jours di­ri­gés par des guides de trek­king qui ne sont pas du Mus­tang, et qui n’ont qu’une connais­sance li­mi­tée des gens, de la langue, de la culture et de l’his­toire du Mus­tang .» Un constat mi gé, pour ne pas dire amer, qui amène ce vé­ri­table « dé­fri­cheur » à re­pen­ser l’ex­plo­ra on d’un ter­ri­toire tel que le Dol­po sur des bases dif­fé­rentes. « Ac­tuel­le­ment, sur les voyages au Dol­po, les agences de Kat­man­dou en­voient leurs équipes au Dol­po par avion ou par voie ter­restre. Au­cun n’est is­su du Dol­po, car per­sonne, ori­gi­naire de ce e ré­gion, n’a la pos­si­bi­li­té de re­joindre une

équipe de trek­king et d’ac­qué­rir de l’ex­pé­rience », sou­li­gnet­il. D’où l’idée, à la base même de ce e nou­velle cam­pagne de dé­ve­lop­pe­ment d’i né­raires pré­vue sur plu­sieurs an­nées, d’assurer en pa­ral­lèle la for­ma on « Moun­tain Lea­der » de guides de trek­king et d’al­pi­nisme. « Une for­ma on di­plô

mante », pré­cise Pau­lo Gro­bel, en lien avec l’In­ter­na onal Moun­tain School et les struc­tures de for­ma on à la mon­tagne re­con­nues à l’éche­lon in­ter­na onal. La pre­mière ses­sion est pré­vue cet au­tomne, avec une ori­gi­na­li­té : les dix élèves par ci­pants, sé­lec on­nés lo­ca­le­ment en lien avec Ke­dar Bi­nod, le pro­fes­seur prin­ci­pal de la Crys­tal Moun­tain School de Dho, se­ront in­té­grés à l’équipe ha­bi­tuelle de Pau­lo Gro­bel du­rant un trek pré­vu du 18 no­vembre au 10 dé­cembre pro­chain pour par­faire leur ap­pren ssage. Dans la fou­lée, une se­maine com­plète de for­ma on théo­rique se dé­rou­le­ra à Dho, avant un re­tour sur le ter­rain, tou­jours en com­pa­gnie de Pau­lo Gro­bel, pour une mis­sion de re­con­nais­sance dans le Haut­Dol­po, avant l’exa­men fi­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.