L’ARCHIPEL VER­TI­CAL

Grands Reportages - - Dossier -

On dit sou­vent que pour do­mi­ner les Andes, il a fal­lu cul ver le maïs à grande échelle. Des sys­tèmes d’ir­ri­ga on com­plexes étaient in­dis­pen­sables, que seuls des états cen­tra­li­sés et forts pou­vaient im­po­ser. Cusco doit son his­toire à son en­che­vê­tre­ment ex­cep on­nel d’étages éco­lo­giques, d’une di­ver­si­té in­éga­lée, au coeur de la Cor­dillère. Les géo­graphes l’ont nom­mé « l’archipel ver cal » : tout d’abord les yun­gas ma­ri mes, face au Pa­ci­fique (jus­qu’à 2 500 m) et leur équi­valent tro­pi­caux cô­té bas­sin ama­zo­nien, les yun­gas flu­viaux, ber­ceau de la feuille de co­ca ; le qui­chua, entre 2 500 et 3 400 m, étage tem­pé­ré où se cul vent le maïs en ter­rasses et l’eu­ca­lyp­tus ; puis le su­ni, s’éle­vant jus­qu’à 3 900 m, ter­ri­toire des tu­ber­cules, dont la pomme de terre, et du qui­noa ; en­fin la pu­na, hautes steppes en­va­hies de gra­mi­nées, ser­vant sur­tout pour l’éle­vage. C’est seule­ment à par r de 5 000­5 300 m que dé­bute la jan­ca, par­de­là les mo­raines, où s’épa­nouissent les som­mets glaciaires. Marcher dans la cor­dillère de Vil­ca­bam­ba per­met d’ap­pré­cier ce e si­tua on géo­gra­phique unique, où chaque étage éco­lo­gique semble com­plé­ter son voi­sin : on se ré­veille, au bi­vouac, dans la moi­teur des tro­piques, pour pas­ser à mi­di par un col à 4 800 m, lo­vé au pied d’un gla­cier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.