ESPÍ­RI­TU PAM­PA, LE DER­NIER RE­FUGE

Grands Reportages - - Dossier -

Après avoir inves le site de Vit­cos, la der­nière dy­nas e inca est contrainte de mi­grer vers des terres en­core moins ac­ces­sibles. Ils choi­si­ront aux confins de la cor­dillère de Vil­ca­bam­ba et des basses terres ama­zo­niennes, le site d’Espí­ri­tu Pam­pa (re­bap sé plus tard Vil­ca­bam­ba la Vie­ja par les chro­ni­queurs de l’époque, mais les avis di­vergent sur ce point). Cer­tains his­to­riens qua­li­fient alors de « néo­em­pire » ce der­nier grou­pus­cule. Re­clus sur des terres hos les, les ul mes ré­sis­tants vi­vaient dans des condi ons par cu­liè­re­ment dif­fi­ciles, loin des fastes de la « cour » de l’époque de l’apo­gée inca. Ils ne contrô­laient qu’une in­fime par e du ter­ri­toire de la cor­dillère. En 1545, Man­co Inca fut as­sas­si­né dans son re­paire. La lu e con nue­ra d’exis­ter sous dif­fé­rentes formes, jus­qu’en 1572. Tu­pac Ama­ru, le der­nier sou­ve­rain inca, est alors fait pri­son­nier et exé­cu­té à Cusco, sur la place d’Armes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.