GÉ­NÉ­RA­TION ERAS­MUS

Grands Reportages - - Édito - AN­THO­NY NICOLAZZI Ré­dac­teur en chef

Eras­mus a trente ans. Et dans une Union eu­ro­péenne qui a connu des jours meilleurs, l’in­con­tes­table suc­cès de ce pro­gramme qui a per­mis à cinq mil­lions d’Eu­ro­péens (qua­rante mille Fran­çais chaque an­née) de par­tir étu­dier à l’étran­ger in­ter­pelle. Ré­cem­ment, dans Le Monde, un ar­ticle évo­quait cette « gé­né­ra­tion qui am­bi­tionne de construire des ponts plu­tôt que des murs » dans un ar­ticle in­ti­tu­lé « La gé­né­ra­tion Eras­mus au se­cours de l’Eu­rope » et force est de consta­ter, lors­qu’on voyage sur notre conti­nent, que le contin­gent de jeunes voya­geurs, au bud­get sou­vent in­ver­se­ment pro­por­tion­nel au de­gré d’as­tuce, ri­va­lise lar­ge­ment avec ce­lui de ses aî­nés. Autres temps, autres moeurs. On constate éga­le­ment que les des­ti­na­tions qui fai­saient rê­ver les uns – le so­leil et/ou la culture – ne fi­gurent plus for­cé­ment par­mi les prio­ri­tés im­mé­diates des autres. Les jeunes gé­né­ra­tions ont en ef­fet ten­dance à fuir les grosses lo­co­mo­tives tou­ris­tiques, et leurs prix éle­vés, pour s’en­ti­cher de pays moins cou­rus, dans les Balkans ou en Eu­rope de l’Est, no­tam­ment. Ces adeptes de BlaB­laCar et des ou­tils col­la­bo­ra­tifs ins­til­lent en ef­fet dans la dy­na­mique du voyage une nou­velle donne qui, si elle n’a nul­le­ment la pré­ten­tion de pha­go­cy­ter les pré­cé­dentes, a au moins le mé­rite d’élar­gir le pé­ri­mètre et de re­battre les cartes de la géo­gra­phie tou­ris­tique. Une autre ten­dance forte se dé­gage. Celle du re­tour à cer­taines va­leurs du voyage. Le par­tage, par exemple, et avec elle la ren­contre, les rap­ports dé­nués d’in­té­rêts com­mer­ciaux, le temps consa­cré à l’autre, ou à un même lieu. Une cer­taine idée de la li­ber­té de voya­ger, éga­le­ment ; à pied, à vé­lo, en ca­mion amé­na­gé en cam­ping­car, avec des nuits en cam­ping, en au­berge de jeu­nesse, en AirBnB… Le tout avec – et c’est un point com­mun que par­tagent tous les voya­geurs hexa­go­naux, tous âges confon­dus – une pré­fé­rence mar­quée pour les lieux confi­den­tiels, à l’écart du tou­risme de masse. Sur bien des points (tous ?), nous par­ta­geons ces va­leurs, et il suf­fit d’avoir un peu par­cou­ru notre conti­nent – à pied, à che­val, en voi­ture – pour se convaincre que l’Eu­rope a tant à nous of­frir, de ses es­paces sau­vages aux grands sites cultu­rels, qu’il se­rait bien dom­mage de n’en re­te­nir que le prisme aus­si dé­for­mant que dé­pri­mant de l’ac­tua­li­té. Laissez-vous sur­prendre par les mer­veilles de notre bonne vieille Eu­rope. L’Eu­rope qu’on aime.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.