En radeau sur la ri­vière claire

Grands Reportages - - Immerson Suede -

À l’ouest de la Suède, ados­sé à la Nor­vège, la ré­gion du Värm­land abrite d’im­menses fo­rêts de bou­leaux et de pins, une my­riade de lacs, épar­pillés comme des gouttes d’eau, vus du ciel, de vastes fermes iso­lées aux­quelles se blot­tissent des ran­gées de bois, et puis, entre les branches et les toits, le scin­tille­ment gri­sâtre du fleuve Klaräl­ven, le plus long du pays. La « ri­vière claire » s’en­tor­tille en ef­fet, sur 460 ki­lo­mètres de cours aux méandres si­nueux, du lac Ro­gen au nord, à Karl­stad au sud, où elle se jette dans le gi­gan­tesque lac Vä­nern. C’est, le long de son cours, en pleine na­ture, que l’in­dus­trie du pa­pier prit son es­sor dès le XVIIe siècle. Pen­dant près de trois siècles et jus­qu’en 1991, le fleuve Klaräl­ven, au cou­rant ré­gu­lier dé­pour­vu de ra­pides, fut uti­li­sé pour ex­pé­dier les grumes. Les pins abat­tus en fo­rêts étaient ain­si ache- mi­nés jus­qu’à For­sha­ga, puis ras­sem­blés en vastes ra­deaux trac­tés par ba­teaux jus­qu’à l’usine de Karl­stad. En sai­son, mille cinq cents ou­vriers oeu­vraient au trans­port des troncs et contri­buèrent au re­dres­se­ment du pays qui su­bis­sait alors une forte dia­spo­ra. En 1980, alors que cette ac­ti­vi­té éco­no­mique pé­ri­clite, un groupe de pas­sion­nés dé­cide de re­nouer avec la tra­di­tion du flot­tage du bois, crée Vild­mark i Värm­land et, pro­pose alors des ex­cur­sions en radeau pour les tou­ristes. Le concept ? Vivre sa propre aven­ture comme Tom Sawyer sur le Mis­sis­si­pi, lar­guer les amarres pour une pa­ren­thèse, tra­cer sa route en to­tale au­to­no­mie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.