REYKJAVÍK : UNE DRÔLE DE CA­PI­TALE

Grands Reportages - - Dossier -

Po­sée au fond de son ord im­mense par quelque 64° de la tude nord, Reykjavík et son ag­glo­mé­ra on (200 000 ha­bi­tants d’Haf­nar örður à Mos­fells­baer) re­groupe qua­si­ment à elle seule les deux ers de la po­pu­la on is­lan­daise. La ca­pi­tale la plus nord du globe est ré­pu­tée aus­si bien pour sa vie noc­turne (le nombre de bars et de pubs sur Lau­ga­ve­gur a de quoi noyer tout Vi­king nor­ma­le­ment cons tué…) que pour… la tran­quilli­té et la qua­li­té de son quo ­ di­en. Tout s’y joue, ou presque, entre la flèche de bé­ton d’Hall­grím­skirk­ja et le port. Au fil des quar ers cen­traux (Lau­gar­da­lur, Ár­baer…), la jour­née, rien ne semble ja­mais vrai­ment urgent. Bou ques bran­chées, bi­blio­thèques, ga­le­ries, mu­sées (15 !) et pe t lac : des fa­çades ul­tra­mo­dernes de l’Har­pa (la toute nou­velle salle de concert de la ville) aux mai­sons aux toits de tôles, l’at­mo­sphère de Reykjavík est unique. Les vi­si­teurs plé­bis­citent le mu­sée des Phal­lus. Les connais­seurs pistent, eux, l’évo­lu on des tables et des res­tau­rants. La cui­sine is­lan­daise est en plein dé­col­lage. Ce e an­née, une pre­mière étoile Mi­che­lin est tom­bée dans la « Baie des Fu­mées ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.