ON M’A PAR­LÉ DU DÉ­SERT DES BAR­DE­NAS REALES, EN ES­PAGNE. CE­LA MÉ­RITE-T-IL LE VOYAGE ? Ber­trand Ri­voire (Lyon)

Grands Reportages - - Le Mag / Questions & Réponses -

Si elles ne jouissent pas de la no­to­rié­té de Ta­ber­nas (le dé­sert des wes­terns spa­ghe s, en An­da­lou­sie), les Bar­de­nas Reales, ont au moins le mé­rite de la proxi­mi­té puis­qu’elles se si­tuent au sud des Py­ré­nées, non loin de Sa­ra­gosse. Les pay­sages sont spec­ta­cu­laires, avec des for­ma ons ro­cheuses im­pres­sion­nantes dues à l’éro­sion. Par­ler d’un « dé­sert » est tou­te­fois trom­peur car les Bar­de­nas ne couvrent guère qu’une sur­face de 42 000 ha (équi­valent à 20 x 20 km). Et au coeur de ce mou­choir de poche, il vous fau­dra en­core am­pu­ter le vaste pé­ri­mètre du « po­ly­gone de r » de l’ar­mée de l’air es­pa­gnole. En ré­su­mé, pour deux ou trois jours de ba­lades, vous y trou­ve­rez votre compte, mais rien ne vous em­pêche de pré­voir un pe t « com­plé­ment » : la Sier­ra de Gua­ra et ses ca­nyons somp­tueux, la côte basque es­pa­gnole, le ca­nyon d’Or­de­sa… À no­ter qu’il y a trente ans à peine, les Bar­de­nas s’a raient les fa­veurs des ba­rou­deurs, ali­men­tant un ima­gi­naire – no­tam­ment fran­çais – de wil­der­ness à moindres frais. On rou­lait sans ver­gogne dans tous les sens et sur tout ter­rain, plan­tant la tente pour quelques jours à peu près par­tout, pour le meilleur et pour le pire. Feu ! Les Bar­de­nas ver­sion « olé olé » ont vé­cu. Place au « Parque Na­tu­ral », dont la stricte ré­gle­men­ta on, ul me rem­part pour conser­ver in­tact cet éton­nant éco­sys­tème, fait par­fois grin­cer des dents. Dé­sor­mais, dès le dé­but du prin­temps et jus­qu’au mi­lieu de l’été, cer­tains sec­teurs (Pis­quer­ra-Rallón, le plus spec­ta­cu­laire es­thé que­ment) sont fer­més pour ne pas nuire à la re­pro­duc on des grands ra­paces (vau­tour fauve, aigle royal). Autre contrainte, l’ac­cès n’est au­to­ri­sé qu’à par r de 8 h du ma n, et jus­qu’à une heure pré­cé­dant le cou­cher du so­leil (ce qui ex­clut tout bi­vouac et cam­ping) : très gê­nant pour les lève-tôt, spé­cia­le­ment l’été, lorsque les tem­pé­ra­tures a eignent 40 °C à l’ombre (n’en cher­chez pas d’ailleurs, de toute fa­çon il n’y en a pas…).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.