À VOIR, À FAIRE DANS LE PA­MIR CHI­NOIS

Grands Reportages - - Dossier -

→ Upal - Mar­ché très ani­mé et co­lo­ré le lun­di - Tom­beau-mau­so­lée de Mah­mud Ka­sh­ga­ri, lin­guiste et en­cy­clo­pé­diste ouï­ghour du XIe siècle, à 3 km sur une émi­nence ro­cheuse. Site pa­no­ra­mique sur le Pa­mir, jar­din, ca­fé om­bra­gé et cadre in­so­lite. → Lac Ka­ra­kul - Ac­cès au lac : gra­tuit, sauf un spot amé­na­gé avec buve e en rive ouest, qui de­mande un droit d’en­trée de 50 yuans (7 €), sauf si l’on s’ar­rête pour boire un pot. - Tour du lac à pied, à che­val (3 h) ou cha­meau (5 h), lo­ca on 10 € de l’heure. - Bon plan : ex­cur­sion vers le Mustagh Ata en mo­to, avec un lo­cal, vous mar­chez jus­qu’où vous vou­lez ou pou­vez, puis votre chauf­feur-guide vous ra­mène à mo­to, pour en­vi­ron 15 €, une ex­pé­rience mé­mo­rable ! - Trek­king et ren­contres avec les no­mades kir­ghizes qui plantent leurs yourtes de fin juillet à fin sep­tembre au pied des géants de glace du Mustagh Ata et du Kon­gur : mar­cher en di­rec

on de l’est vers le Kon­gur Shan, d’au­then ques cam­pe­ments kir­ghizes ap­pa­raissent au bout de quelques heures, hos­pi­ta­li­té ga­ran e, mais il est ju­di­cieux d’ar­ri­ver avec des fruits (pas­tèques) à par­ta­ger et il est cou­tu­mier de dé­dom­ma­ger ses hôtes (entre 3 et 5 € par per­sonne). - Vi­site du village kir­ghiz de Su­bash, dis­tant de 6 km, 1 h 30 à pied. Beau­coup de ren­contres in­té­res­santes et no­tam­ment la vi­site de l’école, où vous au­rez peut-être droit à une au­bade et à un mi­ni-concert de du­ta, le luth lo­cal, sur­tout si vous ap­por­tez quelques four­ni­tures sco­laires. → Ta­ch­kur­gan Une route ma­gni­fique d’une cen­taine de ki­lo­mètres à tra­vers des pay­sages gran­dioses et, via un col à 3 900 mètres. - Ob­ser­va on du mode de vie tad­jik sur l’im­mense pâ­tu­rage com­mu­nau­taire. - Tom­beaux or­nés coif­fant des émi­nences. - Ves ges de « Stone ci­ty », l’an­cien pa­lais-for­te­resse en vi­gie sur le mas­sif du Pa­mir (Billet 3€). - Gol­den Grass­lands, un ré­seau de pas­se­relles en bois perme ant de se ba­la­der à tra­vers els ma­ré­cages, avec de belles vues sur Stone Ci­ty. - La ville elle-même (al tude 2 925 mètres et 100 % chi­noise) n’offre que peu d’in­té­rêt, si ce n’est pour prendre une douche et se ré­ap­pro­vi­sion­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.