S’IL N’EN FALLAIT QU’UN !

INVENTEUR DU RÉ­CHAUD À COMBUSTIBLE LIQUIDE, PRIMUS A ÉGA­LE­MENT ÉTÉ LE PRE­MIER FABRICANT À PROPOSER UN RÉ­CHAUD À ESSENCE COMPATIBLE AVEC LES CARTOUCHES DE GAZ.

Grands Reportages - - Le Mag / Coup De Coeur - PAR ANTHONY NICOLAZZI

C’est en 1892 que deux ar sans for­ge­rons sué­dois, Frans Wil­helm Lind­q­vist et Jo­han Vic­tor Sven­son, conçoivent le pre­mier ré­chaud à ké­ro­sène pres­su­ri­sé, en adap­tant une autre in­ven on de leur com­pa­triote Carl Ri­chard Ny­berg, la lampe à sou­der, ap­pa­rue en 1882. Ce pre­mier ré­chaud s’ap­pel­le­ra Primus. En 1911, c’est un ré­chaud de la marque qui ac­com­pa­gne­ra Roald Amund­sen dans la conquête du pôle Sud, tout comme, en 1953, lors de la conquête de l’Eve­rest par Sir Ed­mund Hilla­ry et Ten­sing Nor­gay. Les pre­miers ré­chauds à gaz li­qué­fié ne fe­ront leur ap­pa­ri on qu’en 1938, et si les fa­meuses cartouches équipent la plu­part des ré­chauds ac­tuels, les bons vieux ré­chauds à essence de­meurent la ré­fé­rence sur les ex­pé­di ons d’al­pi­nisme ou po­laires, confron­tées à des froids in­tenses, qui rendent le gaz in­opé­rant. Le pre­mier ré­chaud mul ­ com­bus ble, ca­pable de fonc on­ner à la fois au gaz et à l’essence, ne date que de 1996 : le Primus Mul fuel. La der­nière évo­lu on des ré­chauds de la marque, l’Om­niLite Ti, lui a ajou­té de la lé­gè­re­té, quelques car­bu­rants, et de meilleures per­for­mances en ré­gime lent, lui confé­rant une par­faite po­ly­va­lence. S’il n’en fallait qu’un…

Primus Om­niLite Ti 244,95 € www.primus.eu

Au som­met de l’Eve­rest, en 1953.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.