VAL D’AOSTE : DES SIÈCLES DE FRANCOPHONIE TRANSALPINE

Grands Reportages - - Dossier -

Con­nue de­puis l’époque ro­maine, Cour­mayeur a ac­quis sa re­nom­mée au XVIIe siècle, grâce à ses sources d’eau mi­né­rales, avant de de­ve­nir, au pied de la face sud du mont Blanc, un centre de l’al­pi­nisme in­ter­na onal. De­puis les vals Vé­ny et Ferret, plus de 3 300 m de mu­railles ver cales, ro­cheuses et gla­ciaires, sé­parent Ita­lie et France. Mais les échanges ont tou­jours été in­tenses et le fran­çais est par­lé cou­ram­ment en Val d’Aoste, de­puis des siècles. Il y est même, of­fi­ciel­le­ment, pla­cé sur un pied d’éga­li­té avec l’ita­lien : presque tous les ha­bi­tants sont au mi­ni­mum bi­lingues, voire da­van­tage pour les fa­milles au­toch­tones par­lant en­core un peu le val­dô­tain, dia­lecte lo­cal fran­co­pro­ven­çal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.