LA VAL­LÉE DE L’EVE­REST

Grands Reportages - - Dossier -

Cons tuée de trois val­lées qui convergent au ni­veau de Namche Bazar, la ré­gion du Haut­Khum­bu offre de ma­gni­fiques i né­raires ja­lon­nés de lodges, jus­qu’au camp de base de l’Eve­rest.

une piste de cinq cents mètres de long et une in­cli­nai­son de vingt pour cent (soit la mon­tée fi­nale de la Planche-des-Belles-Filles pour les connais­seurs). À Luk­la, ne peuvent donc se po­ser que des ap­pa­reils à dé­col­lage et at­ter­ris­sage court, tels que le DeHa­villand DHC-6 Twin Ot­ter ou le Dor­nier Do 228. Ajou­tez à ces mi­nus­cules cou­cous les condi­tions mé­téos « hi­ma­layennes », et vous com­pren­drez que Luk­la soit sou­vent clas­sé dans la liste des « dix aéroports les plus dan­ge­reux au monde » (cf. en­ca­dré page 32).

LE MYTHE DES SHER­PAS

Chaque ma­tin, pour­tant, tan­dis que les bi­mo­teurs se posent à la queue leu leu, dé­bar­quant les pas­sa­gers ahu­ris au mi­lieu d’une co­horte de por­teurs en quête de tra­vail, une pe­tite file joyeuse se met en place sur le che­min pa­vé qui s’élance, en amont vers Namche Bazar. Bien­tôt, les murs à ma­ni, mou­lins à prière, ri­vières tu­mul­tueuses, pas­se­relles hi­ma­layennes… vous plongent dans l’ am­bi an ce,(ir­ré­mé) diable ment. Tout le monde se croise ou se cô­toie avec le sou­rire, à grand ren­fort de « Na­mas­té » (bon­jour). Les uns en groupe, en­ca­drés par des agences in­ter­na­tio­nales, les autres en in­di­vi­duels, simples rou­tards char­gés comme des yacks ou ran­don­neurs aver­tis, suf­fi­sam­ment en tout cas pour gé­rer eux­mêmes iti­né­raire et lo­gis­tique. Pour les po­pu­la­tions sher­pas, ins­tal­lées dans la ré­gion bien avant l’ar­ri­vée des

C’est au terme d’une in­croyable jour­née, entre les caravanes de yacks, que l’on re­joint Namche Bazar, la ca­pi­tale sher­pa

pre­miers ex­plo­ra­teurs oc­ci­den­taux, le « Toit du monde » re­pré­sente avant tout une mon­tagne sa­crée, dont la tête touche le ciel, ain­si nom­mée « Sa­gar­ma­tha ». Son as­cen­sion, in­en­vi­sa­geable car sa­cri­lège, a com­men­cé à de­ve­nir pos­sible aux yeux de cer­tains Sher­pas avec la ve­nue des pre­mières ex­pé­di­tions d’al­pi­nistes. Les Sher­pas, avec leur

connais­sance des lieux et de la mon­tagne et leur phy­sio­lo­gie adap­tée aux ef­forts en al­ti­tude, re­pré­sen­taient des atouts in­dis­pen­sables à ces conqué­rants – qui ont mal­gré tout par­fois du mal à les consi­dé­rer comme des al­pi­nistes à part en­tière. Au­jourd’hui, même si les sher­pas conti­nuent de consti­tuer une bonne part des équipes lo­cales, plus par­ti­cu­liè­re­ment pour les ex­pé­di­tions d’al­pi­nismes, c’est éga­le­ment avec des por­teurs ta­mangs, rai, bhote, gu­rung… que l’on par­ta­ge­ra ses jour­nées. Comme toutes les po­pu­la­tions des hautes val­lées né­pa­laises, les sher­pas sont es­sen­tiel­le­ment boud­dhistes, et cette culture co­lo­rée fait par­tie in­té­grante de la dé­cou­verte du pays de l’Eve­rest, les ha­bi­tants ayant à coeur de la mon­trer : chaque jour vous trou­ve­rez sur votre che­min des pierres peintes en sans­kri (les ma­nis), des mou­lins à prières de toute taille et fi­ne­ment dé­co­rés, tous plus in­gé­nieux les uns que les autres (de ceux qui né­ces­sitent l’in­ter­ven­tion hu­maine à ceux qui uti­lisent le cou­rant de la ri­vière), des construc­tions à la forme ty­pique (les stu­pas) et mo­nas­tère. Res­pec­tez-les en abor­dant tou­jours les mo­nu­ments re­li­gieux par la gauche et en tour­nant au­tour dans le sens des ai­guilles d’une montre. Pré­voyez un peu de temps pour vi­si­ter les mo­nas­tères de Tengboche, Phortse ou Khunde, leur dé­cor in­té­rieur, mé­lange d’an­cien et de mo­derne, vaut le dé­tour. Et ra­me­nez pour vos proches des rou­leaux de dra­peaux à prière, sou­ve­nir ty­pique lé­ger, pas cher et très en vogue chez les Oc­ci­den­taux.

Trek du camp de base (12 jours) Haute route de l’Eve­rest (21 jours) Autres sen ers Sites re­mar­quables Gya­chung Kang (7 952 m) Cho Oyu (8 201 m) Go­kyo Ri Cho La (5 420 m) (5 357 m) GO­KYO Ren­jo La (5 360 m) MACHHERMO LUNGDEN THAME vers Rol­wa­ling Ta­shi Labs­ta (5 760 m) TI­BET

© An­tho­ny Nicolazzi

Éta­gée dans une combe en fer à che­val, sous la cime du Tham­ser­ku (6 623 m), Namche Bazar, si­tuée à 3 400 m d’al tude, est la prin­ci­pale bour­gade de la haute val­lée du Khum­bu.

© An­tho­ny Nicolazzi

La piste de Luk­la, longue de 460 mètres, avec une pente fi­nale à 20 %, n’est ac­ces­sible qu’aux pe ts bi­mo­teurs. Chaque ma n, si le temps le per­met, leur bal­let aé­rien in­in­ter­rom­pu dé­pose les trek­keurs au pied du Khum­bu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.