Trans­for­mer la pol­lu­tion de l’air en encre pour im­pri­mante

Green Innovation - - Actualités & Innovations -

Ani­rudh Shar­ma, cher­cheur au Me­dia Lab du très pres­ti­gieux Mas­sa­chu­setts Ins­ti­tute for Tech­no­lo­gie (MIT), a mis au point un sys­tème d’as­pi­ra­tion et de fil­tra­tion per­met­tant d’ex­traire le noir de car­bone de la pol­lu­tion at­mo­sphé­rique et de le trans­for­mer en encre noire pour im­pri­mante. Ori­gi­naire d’Inde, le cher­cheur au­rait eu l’idée de cette in­ven­tion en consta­tant l’am­pleur de la pol­lu­tion dans son pays d’ori­gine, se rap­pe­lant au pas­sage que l’encre de Chine est fa­bri­quée à par­tir de noir de car­bone. Il a donc ima­gi­né un dis­po­si­tif d’as­pi­ra­tion du noir de car­bone pré­sent dans les suies des gaz d’échap­pe­ment et des com­bus­tions d’hy­dro­car­bures afin de ti­rer pro­fit de cette nui­sance qu’est la pol­lu­tion de l’air. Ce­lui-ci, mé­lan­gé en­suite à de l’al­cool et de l’huile d’olive, per­met d’ob­te­nir une encre noire uti­li­sable. Se­lon le cher­cheur, il fau­drait en­vi­ron une heure pour rem­plir une car­touche à par­tir des éma­na­tions d’un mo­teur Die­sel. L’avan­tage de cette in­no­va­tion, qui né­ces­site en­core des re­cherches, tient dans le fait que l’es­sen­tiel de l’encre noire fa­bri­quée ac­tuel­le­ment par les in­dus­triels est réa­li­sée en usines avec des pro­cé­dés chi­miques com­plexes et donc po­ten­tiel­le­ment pol­luants. Si la via­bi­li­té éco­no­mique de son in­no­va­tion n’est pas cer­taine, elle au­rait le mé­rite de di­mi­nuer l’im­pact éco­lo­gique de la pro­duc­tion de l’encre tout en contri­buant à ré­duire di­rec­te­ment la pol­lu­tion at­mo­sphé­rique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.