Grâce à la tech­no­lo­gie li­thium-air, les vé­hi­cules élec­triques de­vraient connaître une forte pro­gres­sion de leur au­to­no­mie d’ici à 2025

Green Innovation - - Actualités & Innovations -

La tech­no­lo­gie li­thium-air est ac­tuel­le­ment l’une des tech­no­lo­gies les plus pro­met­teuses pour l’amé­lio­ra­tion des per­for­mances des bat­te­ries et pour­rait of­frir aux vé­hi­cules élec­triques une au­to­no­mie com­pa­rable à celle des vé­hi­cules ther­miques. La tech­no­lo­gie li­thium-air, aus­si ap­pe­lée li­thium-oxy­gène, per­met en ef­fet, à puis­sance égale, d’al­lé­ger le poids des bat­te­ries et de maxi­mi­ser la puis­sance dis­po­nible dans un même vo­lume. À ce titre, des cher­cheurs bri­tan­niques de l’uni­ver­si­té de Cam­bridge ont fait part, dans un ar­ticle pu­blié dans la re­vue amé­ri­caine Science, de pro­grès dans l’ac­qui­si­tion de connais­sances sur cette tech­no­lo­gie. D’après les cher­cheurs, leur bat­te­rie li­thium-air, à très forte den­si­té en éner­gie peut, au stade ac­tuel de dé­ve­lop­pe­ment en la­bo­ra­toire, être re­char­gée plus de deux mille fois. Les bat­te­ries li­thium-air ont une ca­pa­ci­té éner­gé­tique théo­rique dix fois su­pé­rieure aux ac­cu­mu­la­teurs li­thium-ion ac­tuels. Elles se­raient donc idéales pour do­ter les voi­tures élec­triques d’une au­to­no­mie de plus de 600 km par charge. Par ailleurs, elles pè­se­ront un cin­quième du poids des bat­te­ries ac­tuelles tout étant cinq fois moins oné­reuses. Mal­gré les pro­messes de leur dé­cou­verte, les cher­cheurs es­timent qu’il fau­dra en­core au moins dix ans avant qu’une bat­te­rie opé­ra­tion­nelle soit mise au point.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.