LES EN­JEUX DU TRAN­SPORT LO­GIS­TIQUE UR­BAIN DU­RABLE : MU­TUA­LI­SA­TION, « DER­NIER KI­LO­MÈTRE » ET ÉLEC­TRI­FI­CA­TION

Green Innovation - - Mobilités Transports & Durables -

Le tran­sport rou­tier re­pré­sente 87,8 % du tran­sport in­té­rieur de mar­chan­dises. Or, dans ce cadre, la lo­gis­tique ur­baine de­vient un en­jeu de pre­mier ordre compte te­nu de son im­pact sur la qua­li­té de vie dans les villes. La mu­tua­li­sa­tion des char­ge­ments et la pro­mo­tion de la li­vrai­son au der­nier ki­lo­mètre par des vé­hi­cules propres, en par­ti­cu­lier élec­triques, ga­ran­tissent que l’ave­nir de la lo­gis­tique ur­baine se­ra moins pol­luant, moins bruyant et as­surent une op­ti­mi­sa­tion des res­sources dis­po­nibles.

UN SECTEUR À AMÉ­LIO­RER En France, par per­sonne et par jour, les flux de mar­chan­dises re­pré­sentent en­vi­ron 100 kg. Leur condi­tion­ne­ment est ré­par­ti en 50 % de co­lis, 20 % de vrac, 10 % de cour­riers, le reste étant com­po­sé de pa­lettes et d’autres élé­ments. Le secteur du tran­sport de mar­chan­dises est un en­jeu en­vi­ron­ne­men­tal de pre­mier ordre. En ef­fet, les flux de mar­chan­dises sont res­pon­sables de 40 % des émis­sions du secteur des tran­sports et comptent pour plus de 10 % des émis­sions to­tales de la France, tous sec­teurs confon­dus. Spé­ci­fi­que­ment, le secteur du tran­sport et de la lo­gis­tique re­pré­sente près de 15 % des émis­sions de CO dans le monde et 28 % de celles de la France. Cet écart tient prin­ci­pa­le­ment au fait que la pro­duc­tion élec­trique étant lar­ge­ment dé­car­bo­née en France grâce au nu­cléaire et aux éner­gies re­nou­ve­lables, la part re­la­tive des émis­sions im­pu­tables au secteur des tran­sports est plus éle­vée. En ef­fet, 98 % des tran­sports dé­pendent des pro­duits pé­tro­liers. Le secteur re­pré­sente d’ailleurs 66 % de la consom­ma­tion fi­nale de pro­duits pé­tro­liers à usage éner­gé­tique en France. En consé­quence, si la France sou­haite amé­lio­rer son bi­lan en ma­tière d’émis­sions de gaz à ef­fet de serre, le secteur des tran­sports, et en par­ti­cu­lier ce­lui du tran­sport des mar­chan­dises, est une cible de choix. Cet en­jeu est d’au­tant plus im­por­tant que le secteur des tran­sports aug­mente for­te­ment ses émis­sions du fait de la crois­sance conti­nue des tra­fics rou­tiers de mar­chan­dises et de per­sonnes quand les autres sec­teurs d’ac­ti­vi­té se sta­bi­lisent et di­mi­nuent leurs émis­sions. Dans ce cadre, les tran­sports ur­bains sont res­pon­sables de 25 % des émis­sions du secteur des tran­sports. À en croire la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des tran­sports rou­tiers (FNTR), de­puis 1990, des pro­grès ont ce­pen­dant été réa­li­sés par le secteur du tran­sport de mar­chan­dises rou­tier au sens large. Ain­si, les dé­penses éner­gé­tiques par tonne trans­por­tée au­raient bais­sé de 25 % et les re­jets de gaz pol­luants émis par le tran­sport rou­tier de mar­chan­dises au­raient été ré­duits de 80 %. Aux émis­sions de gaz à ef­fet de serre et à l’en­jeu du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique s’ajoutent les autres pol­lu­tions qu’en­traîne le secteur du tran­sport de mar­chan­dises dans un en­vi­ron­ne­ment

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.