M&A Pré­ven­tion : des for­ma­tions

À l’éco-conduite sur vé­hi­cule élec­trique

Green Innovation - - Mobilités Transports & Durables -

Fi­liale de l’Au­to­mo­bile Club de l’Ouest (ACO), créa­teur et ges­tion­naire de la my­thique course au­to­mo­bile d’en­du­rance des « 24 Heures du Mans », M & A Pré­ven­tion est un or­ga­nisme de for­ma­tion spé­cia­li­sé dans la sé­cu­ri­té rou­tière et le per­fec­tion­ne­ment de la conduite. Cet ac­teur lea­der in­con­tour­nable en ma­tière d’éco-conduite et de conduite pré­ven­tive pro­pose dé­sor­mais des for­ma­tions spé­ci­fiques pour vé­hi­cules hy­brides ou élec­triques. Ex­pli­ca­tions avec Bru­no Fé­ti­veau, Di­rec­teur com­mer­cial de la so­cié­té M&A Pré­ven­tion. Green In­no­va­tion : comment est née l’idée de ce pro­gramme de for­ma­tion lié aux vé­hi­cules élec­triques ? Bru­no Fé­ti­veau : Ce­la fait plus d’un an que l’on a com­men­cé à se pen­cher sur ce dos­sier. Même si le mar­ché du vé­hi­cule élec­trique n’est pas en­core très flo­ris­sant, on constate que les ventes de VE sont en pro­gres­sion et que le nombre de pro­jets d’im­plan­ta­tion de bornes de re­charge aug­mente ré­gu­liè­re­ment. De plus, nous nous sommes ren­dus compte à la pra­tique que la conduite d’un vé­hi­cule élec­trique n’est pas du tout la même qu’un vé­hi­cule ther­mique. De par la concep­tion de la voi­ture et l’em­pla­ce­ment des bat­te­ries, la conduite peut être dif­fé­rente lors de prise de virages par exemple. Green In­no­va­tion : Quels sont les pu­blics vi­sés par vos for­ma­tions et que peuvent en at­tendre les par­ti­ci­pants ? B. F. : Les col­lec­ti­vi­tés sont les pre­mières concer­nées puisque ces der­nières ont l’obli­ga­tion de s’équi­per en VE, mais au­jourd’hui de plus en plus d’en­tre­prises fran­chissent le pas ce qui leur per­met de bé­né­fi­cier avec l’hy­bride ou l’élec­trique d’avan­tages comme l’exo­né­ra­tion de la taxe sur les vé­hi­cules de so­cié­té ou en­core de la taxe sur la carte grise. De plus ces der­nières sont dans une dé­marche de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Nos for­ma­tions sont ba­sées sur la conduite de la voi­ture prin­ci­pa­le­ment, même s’il nous ar­rive en com­plé­ment d’ex­pli­quer comment re­char­ger son vé­hi­cule. Notre ob­jec­tif, c’est la tech­ni­ci­té de la conduite et le meilleur com­por­te­ment au vo­lant pour ré­cu­pé­rer de l’éner­gie et évi­ter de se re­trou­ver très vite avec les bat­te­ries à plat ! Pour les voi­tures élec­triques, l’au­to­no­mie est le nerf de la guerre. C’est le su­jet qui vient le plus sou­vent à l’es­prit des ache­teurs éven­tuels. Nous ex­pli­quons par des exer­cices pra­tiques sur route, en condi­tions réelles, comment maî­tri­ser l’uti­li­sa­tion du vé­hi­cule élec­trique et les fac­teurs qui in­fluencent son au­to­to­mie. Notre forma- tion per­met op­ti­mi­ser l’uti­li­sa­tion de ces vé­hi­cules et d’amé­lio­rer la sé­cu­ri­té rou­tière. Green In­no­va­tion : Jus­te­ment, quels sont les bons ré­flexes pour une éco-conduite élec­trique en­core plus éco­nome ? B. F. : Sur cer­tains mo­dèles de voi­ture élec­trique, on peut se ser­vir du mo­teur pen­dant le frei­nage pour pro­duire de l’élec­tri­ci­té et re­char­ger les bat­te­ries. Au lieu de perdre de l’éner­gie au frei­nage, la voi­ture en pro­duit ce qui per­met de di­mi­nuer la consom­ma­tion élec­trique, d’ac­croître l’au­to­no­mie du vé­hi­cule (de l’ordre de 10 %), et de ré­duire les coûts d’uti­li­sa­tion. Une autre source d’éco­no­mie vient du fait que ce type de frei­nage ne crée au­cune usure des pièces du mo­teur de la voi­ture puis­qu’il n’y a pas de frot­te­ments mé­ca­niques. Sur une voi­ture élec­trique, le dé­mar­rage est très puis­sant et concentre beau­coup d’éner­gie. Il est donc im­por­tant de bien le maî­tri­ser. Ce sont des tech­niques que l’on ap­prend à nos sta­giaires. En­fin comme sur une voi­ture ther­mique, à l’in­verse d’une conduite sac­ca­dée et pré­ci­pi­tée, une conduite apai­sée et moins ner­veuse fait la dif­fé­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.