LE VÉ­HI­CULE AU­TO­NOME, UN ATOUT POUR L’ÉLEC­TRO­MO­BI­LI­TÉ

Green Innovation - - Mobilités Transports & Durables -

Ce n’est qu’en 2010 que Google, dé­sor­mais Al­pha­bet, sur­prend le monde et an­nonce avoir mis au point un sys­tème de pi­lo­tage au­to­ma­tique pour au­to­mo­bile ba­sé sur l’uti­li­sa­tion d’un Li­dar, de GPS, de cap­teurs et de ca­mé­ras. Une prouesse tech­no­lo­gique que le groupe dé­voile d’ailleurs en vi­déo en lais­sant une per­sonne aveugle sur le siège « conduc­teur » d’une voi­ture rou­lant dans les rues de la ban­lieue de San Fran­cis­co.

De­puis que Google a ou­vert cette voie tech­no­lo­gique, la plu­part des grands construc­teurs et équi­pe­men­tiers au­to­mo­biles la suivent et tra­vaillent sur de tels pro­jets, conscients qu’un mar­ché de rup­ture est en train de se dé­ve­lop­per et qu’il lais­se­ra de cô­té ceux qui ne le maî­tri­se­ront pas. Six ans après, les pre­mières voi­tures au­to­nomes ( par­tiel­le­ment) ar­rivent sur le mar­ché, pour l’ins­tant li­mi­té à deux mo­dèles : la Tes­la Mo­del S, élec­trique, et la nou­velle Mer­cedes Classe E. Pour la gé­né­ra­li­sa­tion de ces vé­hi­cules, il fau­dra, à en croire la plu­part des construc­teurs au­to­mo­biles, at­tendre 2020 : quelques an­nées né­ces­saires pour adap­ter la ré­gle­men­ta­tion, ré­pondre à cer­taines ques­tions, no­tam­ment sur l’as­su­rance – le cadre ac­tuel obli­geant la pré­sence d’une per­sonne der­rière le vo­lant –, et bien en­ten­du tes­ter et éprou­ver la tech­no­lo­gie. DEUX TECH­NO­LO­GIES DE RUP­TURE Le vé­hi­cule au­to­nome a toutes les rai­sons d’in­té­res­ser les dé­fen­seurs de l’élec­tro­mo­bi­li­té. Les deux tech­no­lo­gies par­tagent dé­jà une ap­proche de rup­ture, une vo­lon­té d’en fi­nir avec une concep­tion de la mo­bi­li­té pré­éta­blie. Pour au­tant, c’est da­van­tage dans les sy­ner­gies exis­tantes entre l’une et l’autre que ré­side l’in­té­rêt. Étant dé­jà an­ti­ci­pée pour fa­vo­ri­ser par elle-même une ré­duc­tion de la contri­bu­tion du secteur des tran­sports aux émis­sions de CO , no­tam­ment grâce à l’op­ti­mi­sa­tion des usages, la conduite au­to­nome se prête par ailleurs par­ti­cu­liè­re­ment bien aux vé­hi­cules élec­triques et pour­rait contri­buer à les im­po­ser beau­coup plus ra­pi­de­ment que pré­vu. Pour com­prendre cette lo­gique, il faut ima­gi­ner l’usage pro­bable du vé­hi­cule au­to­nome. Alors qu’un vé­hi­cule in­di­vi­duel clas­sique est au­jourd’hui uti­li­sé en­vi­ron 5 % du temps, un vé­hi­cule au­to­nome n’au­ra pour seule li­mite que celle que son pro­prié­taire se­ra prêt à lui lais­ser. En ef­fet, rien n’em­pê­che­ra les pro­prié­taires de vé­hi­cules au­to­nomes de pro­po­ser leur moyen de tran­sport à d’autres uti­li­sa­teurs qui pour­raient en avoir be­soin, moyen­nant fi­nance. Il suf­fi­ra alors de rendre dis­po­nible sa voi­ture du­rant un laps de temps don­né dès que le pro­prié­taire ju­ge­ra qu’il n’en a plus be­soin, par exemple après être ar­ri­vé à son tra­vail. Le vé­hi­cule se ren­dra seul à l’adresse d’un nou­vel uti­li­sa­teur avant de re­ve­nir à son pro­prié­taire. Une pos­si­bi­li­té d’au­tant plus pro­bable qu’In­ter­net a dé­jà per­mis le dé­ve­lop­pe­ment du co­voi­tu­rage et des di­verses ac­ti­vi­tés mar­chandes as­so­ciées à l’uti­li­sa­tion du vé­hi­cule d’un tiers. Les so­cié­tés de tran­sport pour par­ti­cu­liers les plus no­va­trices, à l’image d’Uber, misent leur ave­nir sur la pos­si­bi­li­té de se pas­ser de chauf­feur et de pro­po­ser une flotte de vé­hi­cules au­to­nomes à dis­po­si­tion des consom­ma­teurs. UNE SY­NER­GIE OP­TI­MALE Que ce sché­ma se réa­lise ou que les vé­hi­cules au­to­nomes res­tent uti­li­sés pour le seul usage de leurs pro­prié­taires, une chose est cer­taine, l’élec­tro­mo­bi­li­té ob­tien­dra un avan­tage cer­tain sur la concur­rence ther­mique et ac­cen­tue­ra en­core l’avance dont elle dis­pose sur les vé­hi­cules équi­pés de piles à com­bus­tible hy­dro­gène. En ef­fet, no­tam­ment grâce aux in­fra­struc­tures de re­charge, il de­vien­dra très simple pour un vé­hi­cule d’al­ler se re­char­ger par lui-même, en toute sé­cu­ri­té, grâce aux tech­no­lo­gies de re­charge sans con­tact à in­duc­tion ou via des bornes de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.