LE NU­CLÉAIRE ET LES NOU­VELLES CULTURES D’IN­NO­VA­TION

Green Innovation - - Énergies Durables -

À l’heure de l’« open in­no­va­tion », des dé­ve­lop­pe­ments agiles, des « fab labs » et autres « ha­cka­thons », comment la fi­lière nu­cléaire s’ap­pro­prie-t-elle ces nou­velles cultures pour fa­vo­ri­ser l’in­no­va­tion ? Zoom sur trois exemples qui illus­trent l’es­sor d’une nou­velle culture.

LA (NOU­VELLE) CULTURE D’IN­NO­VA­TION D’EDF De­puis tou­jours, l’élec­tri­cien fran­çais s’in­té­resse aux nou­velles formes d’in­no­va­tion et les in­tègre pro­gres­si­ve­ment à sa culture. EDF fait ap­pel au « dé­ve­lop­pe­ment agile » pour dé­ve­lop­per des lo­gi­ciels comme l’i- BR ( bâ­ti­ment ré­ac­teur nu­mé­rique), uti­li­sé pour pré­pa­rer vir­tuel­le­ment les opé­ra­tions de main­te­nance dans les bâ­ti­ments abri­tant les ré­ac­teurs des cen­trales nu­cléaires. Lors de son éla­bo­ra­tion, les dé­ve­lop­peurs, sou­cieux que le lo­gi­ciel cor­res­ponde aux be­soins de l’uti­li­sa­teur fi­nal, sont par­tis plu­sieurs jours dans des cen­trales nu­cléaires pour faire des ité­ra­tions avec des pro­fes­sion­nels de la main­te­nance. EDF mise éga­le­ment sur l’« open in­no­va­tion » ou es­sai­mage. Par exemple, en par­tant d’un de ses bre­vets, EDF est ame­née à créer une start-up. Pen­dant quelque temps, la grande en­tre­prise et la pe­tite conti­nuent de tra­vailler en­semble et par­tagent une par­tie de la feuille de route des pro­duits qui cor­res­pondent aux be­soins d’EDF. Cette feuille de route est en­suite élar­gie pour que la start-up aille conqué­rir de nou­veaux mar­chés. ARE­VA, L’IN­NO­VA­TION AVEC LES PME ARE­VA mise sur l’in­no­va­tion col­la­bo­ra­tive avec les PME et start-up fran­çaises pour dé­ve­lop­per les so­lu­tions dont le secteur a be­soin. L’in­dus­triel a donc en­ga­gé une ini­tia­tive per­met­tant d’as­so­cier son ex­pé­rience et son ex­per­tise à l’agilité et la flexi­bi­li­té des PME. Une ma­nière de contri­buer aux sauts tech­no­lo­giques et de com­pé­ti­ti­vi­té dont la fi­lière a be­soin. Concrè­te­ment, cette dé­marche d’« open in­no­va­tion » se tra­duit par la créa­tion d’un « gui­chet unique » : un site In­ter­net sur le­quel sont re­grou­pées toutes les in­for­ma­tions dont une PME – qu’elle ait ou non dé­jà tra­vaillé dans le nu­cléaire – a be­soin. Le groupe fran­çais y fait état de ses be­soins et in­vite les en­tre­prises qui le sou­haitent à pro­po­ser leurs so­lu­tions. Les pro­jets re­te­nus dé­bouchent en­suite sur un par­te­na­riat. Pour ren­for­cer le lien de confiance avec son par­te­naire et évi­ter les conflits liés à la pro­prié­té in­dus­trielle, ARE­VA pro­pose aux PME d’ex­ploi­ter les ré­sul­tats de co­dé­ve­lop­pe­ment dans d’autres do­maines que ceux dans les­quels évo­lue le groupe. LE CAM­PUS MINATEC DU CEA Ima­gi­né à la fin des an­nées 1990 par le Com­mis­sa­riat à l’éner­gie ato­mique (CEA), Minatec est un cam­pus d’in­no­va­tion des­ti­né aux mi­cro­tech­no­lo­gies et na­no­tech­no­lo­gies, au coeur de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. Il est ac­tuel­le­ment le pre­mier centre eu­ro­péen consa­cré aux na­no­tech­no­lo­gies, et le troi­sième au ni­veau mon­dial. Le site d’une ving­taine d’hec­tares ras­semble 3 000 cher­cheurs, 1 200 étu­diants et 600 in­dus­triels et spé­cia­listes du trans­fert tech­no­lo­gique. La force de cet en­vi­ron­ne­ment ex­cep­tion­nel ré­side éga­le­ment dans sa ca­pa­ci­té à réunir dans un même es­pace plu­sieurs dis­ci­plines et ex­per­tises es­sen­tielles à l’ef­fer­ves­cence in­tel­lec­tuelle : une école d’in­gé­nieur, des la­bo­ra­toires aca­dé­miques avec des per­son­nels du CNRS, des uni­ver­si­taires, des pro­fes­sion­nels du CEA, le Le­ti du CEA et des es­paces pour les start-up. His­to­ri­que­ment plus fer­mée par sa na­ture stra­té­gique, l’in­dus­trie nu­cléaire s’est pro­gres­si­ve­ment ou­verte à un éco­sys­tème plus large de par­te­naires in­dus­triels et aca­dé­miques et aux autres sec­teurs pour in­no­ver plus et plus vite.

Isa­belle Jouette Porte-pa­role de la SFEN (So­cié­té fran­çaise d’éner­gie nu­cléaire)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.