LEC­TURES

Green Innovation - - Cinéma, Livres & Développement Durable -

Pa­ri sur le cli­mat. Le mou­ve­ment an­ti-nu­cléaire met-il notre ave­nir en pé­ril ? Janne M. Ko­rho­nen et Rau­li Par­ta­nen, EDP Sciences, mars 2016, 148 pages. ▶ Un ou­vrage in­dis­pen­sable pour com­prendre une par­tie des grands en­jeux en­vi­ron­ne­men­taux du XXIe siècle dans le contexte de la tran­si­tion éner­gé­tique. Ré­di­gé par deux spé­cia­listes fin­lan­dais des ques­tions éner­gé­tiques, le livre ouvre une nou­velle fe­nêtre sur la réa­li­té en­tou­rant la ques­tion nu­cléaire, tant d’un point de vue tech­nique et scien­ti­fique que du rap­port qu’en­tre­tiennent à son égard les grandes or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales. En ce­la, l’ou­vrage dé­montre comment le dis­cours des grandes or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales et leur fo­ca­li­sa­tion sur l’éner­gie nu­cléaire pro­duisent fi­na­le­ment des ef­fets né­ga­tifs sur la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. En ef­fet, la réa­li­té mise en avant est triste et ré­vèle une fo­ca­li­sa­tion sur le nu­cléaire des or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales non seule­ment biai­sée, mais aus­si dan­ge­reuse dans la me­sure où, par leur re­fus in­té­gral de cette so­lu­tion dé­car­bo­née et beau­coup moins pro­blé­ma­tique qu’elles l’af­firment, elles in­citent le monde à se pri­ver de la source de pro­duc­tion d’éner­gie par­mi les moins mor­telles par té­ra­watt­heure pro­duit en même temps qu’elles pro­meuvent l’uti­li­sa­tion de res­sources, comme la bio­masse bois, alors même que leur bi­lan en­vi­ron­ne­men­tal ap­pa­raît avec du re­cul comme né­ga­tif. Fi­na­le­ment, à l’ex­cep­tion d’une tra­duc­tion qui au­rait pu être amé­lio­rée, l’en­semble est d’une co­hé­rence re­mar­quable, op­po­sant, avec force d’exemples per­ti­nents, la réa­li­té tech­nique et scien­ti­fique en­tou­rant l’éner­gie nu­cléaire, ses dé­chets et la ra­dio­ac­ti­vi­té aux stra­té­gies men­son­gères de cer­taines or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales fai­sant pour­tant la pluie et le beau temps d’un point de vue mé­dia­tique. Nou­veaux mythes, nou­veaux ima­gi­naires pour un monde du­rable Sous la di­rec­tion de Gilles Be­rhault et Ca­rine Dar­ti­gue­pey­rou, Les pe­tits ma­tins, no­vembre 2015, 264 pages. ▶ Les Fran­çais ont en très grande ma­jo­ri­té conscience que leurs com­por­te­ments de­vront chan­ger au re­gard de la si­tua­tion en­vi­ron­ne­men­tale. Dès lors, cet ou­vrage se de­mande no­tam­ment ce qui nous em­pêche de pas­ser à l’ac­tion. Si les rai­sons sont mul­tiples, les au­teurs consi­dèrent en tout cas que les forces de trans­for­ma­tion par l’ac­tion ne pour­ront se mettre en oeuvre qu’avec un nou­vel ima­gi­naire po­si­tif par­ta­gé. Il est né­ces­saire, en quelque sorte, de faire table de rase du pas­sé et de trou­ver les res­sorts col­lec­tifs qui en­gen­dre­ront une vi­sion créa­tive de l’ave­nir. C’est le sens de ce livre réunis­sant des per­son­na­li­tés in­fluentes dans leur do­maine, ré­sul­tat de deux ans de tra­vail du la­bo­ra­toire d’in­no­va­tion ACIDD’Lab. Fo­rêt et car­bone : Com­prendre, agir, va­lo­ri­ser Si­mon Mar­tel, Loïc Cas­set, Oli­vier Gleizes, Ins­ti­tut pour le dé­ve­lop­pe­ment fo­res­tier, jan­vier 2016, 160 pages. ▶ À l’is­sue de la Confé­rence sur le cli­mat (COP21), ce livre dé­montre que la fo­rêt joue un rôle pri­mor­dial dans la lutte contre le chan­ge­ment cli­ma­tique. La fo­rêt sé­questre chaque an­née une par­tie des émis­sions an­thro­piques de gaz à ef­fet de serre (en­vi­ron 12 % en France) et at­té­nue ain­si les ef­fets du chan­ge­ment cli­ma­tique. En outre, les stocks de pro­duits bois trans­for­més stockent le car­bone tout au long de leur vie. Uti­li­sé dans la construc­tion, le bois se sub­sti­tue à des ma­té­riaux éner­gi­vores (alu­mi­nium, acier, bé­ton, PVC) ; et uti­li­sé comme com­bus­tible, il pal­lie l’épui­se­ment des res­sources non re­nou­ve­lables (pé­trole, gaz, char­bon…). C’est ce qu’on ap­pelle « les trois S » : sé­ques­trer, sto­cker, sub­sti­tuer. Ce livre consti­tue la syn­thèse des connais­sances pour com­prendre et op­ti­mi­ser ce trip­tyque ver­tueux en fo­rêt. Il four­nit éga­le­ment les ou­tils né­ces­saires pour réa­li­ser des pro­jets d’at­té­nua­tion du chan­ge­ment cli­ma­tique en fo­rêt. Qu’est-ce qu’un iti­né­raire syl­vi­cole « car­bone + » ? Quels types de tra­vaux fo­res­tiers ? Pour­quoi re­grou­per les pro­prié­tés ? Quelles mo­da­li­tés de fi­nan­ce­ment pour les en­tre­prises ou les col­lec­ti­vi­tés ? Quels in­té­rêts pour les pro­prié­taires et les fi­nan­ceurs ? Le pro­prié­taire qui s’in­ter­roge sur la part que peut prendre sa fo­rêt dans l’at­té­nua­tion du chan­ge­ment cli­ma­tique, le tech­ni­cien fo­res­tier qui veut dé­ve­lop­per un pro­jet car­bone, l’en­tre­prise ou la col­lec­ti­vi­té dé­si­reuse de par­ti­ci­per à l’amé­lio­ra­tion de la fo­rêt fran­çaise au tra­vers de sa po­li­tique de dé­ve­lop­pe­ment du­rable trou­ve­ront dans cet ou­vrage syn­thé­tique tout ce qu’il faut sa­voir sur la fi­lière bois. Vive le nu­cléaire heu­reux ! Michel Gay, mars 2016, 160 pages. ▶ Livre en­ga­gé, four­nit un contre-dis­cours ar­gu­men­té face aux af­fir­ma­tions des mou­ve­ments an­ti­nu­cléaires. Pour ce­la, l’au­teur s’en­gage ré­so­lu­ment contre le mo­no­pole de l’éco­lo­gie dont se sont em­pa­rées les grandes or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales, vi­gou­reu­se­ment op­po­sées à toute forme d’éner­gie nu­cléaire. Pour­tant, ex­plique le livre, leurs af­fir­ma­tions sont fon­dées, si­non sur des men­songes, sur des ap­proxi­ma­tions et des rac­cour­cis vo­lon­taires. Or leur dis­cours passe d’au­tant mieux

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.