Ser­vir au­jourd’hui pour de­main : le pa­ri de l’as­so­cia­tion 1% pour ma Terre

En­tre­tien avec LEO­NAR­DO SFERRAZZA Pré­sident fon­da­teur de l’As­so­cia­tion 1% pour ma Terre

Green Innovation - - Sommaire -

Créée en juillet 2016, l’As­so­cia­tion Club 1 % pour ma Terre « Grand Pa­ris » contri­bue aux politiques pu­bliques lo­cales et na­tio­nales, en étant un vec­teur d’in­for­ma­tion, de concer­ta­tion et de par­ti­ci­pa­tion au dé­bat pu­blic. Green In­no­va­tion. Vous avez créé l’As­so­cia­tion Club 1 % pour ma Terre « Grand Pa­ris ». Quels sont ses ob­jec­tifs et son am­bi­tion ? Leo­nar­do Sferrazza.

Les PME (pe­tites et moyennes en­tre­prises) et les TPE (très pe­tites en­tre­prises) sont des lais­sées-pour-compte en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Notre pre­mier ob­jec­tif est de rompre leur iso­le­ment en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment du­rable ou de RSE.O. C’est pour cette rai­son que nous avons créé le PE2D, Pôle d’ex­cel­lence de dé­ve­lop­pe­ment du­rable, pour les or­ga­ni­sa­tions qui s’en­gagent dans le dé­ve­lop­pe­ment du­rable par une dé­marche vo­lon­taire. Créer une sy­ner­gie dans une double as­ser­tion d’ac­tion ter­ri­to­riale et de ges­tion de pro­jets dans le cadre d’une co­opé­ra­tion lo­cale ou na­tio­nale est une des mis­sions du PE2D. Cette co­opé­ra­tion doit être en in­ter­ac­tion entre les trois pi­liers du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, en cor­ré­la­tion avec l’Agen­da 21 et/ou la RSE et la RSO (ISO 26000). Le deuxième ob­jec­tif est de ré­pondre aux at­tentes des par­ti­cu­liers dans le cadre d’un pro­jet im­mo­bi­lier de construc­tion ou de ré­no­va­tion. Le troi­sième ob­jec­tif est d’en­cou­ra­ger les ini­tia­tives à ca­rac­tère so­cial et cultu­rel. Le qua­trième ob­jec­tif est la for­ma­tion à la com­pré­hen­sion des en­jeux et des prin­cipes du dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Trois types de for­ma­tion se­ront mis en place à la ren­trée 2017 : • une for­ma­tion adap­tée pour les en­tre­prises, afin de les en­cou­ra­ger à ser­vir l’in­té­rêt gé­né­ral, en pra­ti­quant les prin­cipes mo­raux du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, vi­sant à s’in­té­res­ser au bien-être so­cial et mo­ral de l’hu­main et de la com­mu­nau­té de fa­çon viable, vi­vable, équi­table et «du­rable ». Mais aus­si, dans le com­merce, l’in­dus­trie, les pro­fes­sions li­bé­rales, les tra­vaux pu­blics, etc. ; • deux for­ma­tions pour les jeunes : • une for­ma­tion lu­dique sur un cycle de trois ans, de 9 à 11 ans, • une for­ma­tion in­ci­ta­tive dans la conduite d’un pro­jet dans un des trois pi­liers du dé­ve­lop­pe­ment du­rable, éga­le­ment sur un cycle de trois ans, de la sixième à la qua­trième. Les ac­com­pa­gnants se­ront eux aus­si for­més à cette oc­ca­sion. Nous fa­vo­ri­sons l’ac­cès des jeunes à l’as­so­cia­tion en créant la sec­tion jeunes du «Club» afin de les for­mer à la ca­pa­ci­té d’être adhé­rent, à la ca­pa­ci­té de vo­ter, d’être élu au sein de cette sec­tion, tout en les as­so­ciant à la vie et à la ges­tion de l’as­so­cia­tion.

Green In­no­va­tion. Êtes-vous dé­jà pré­sent à l’international ? Leo­nar­do Sferrazza.

Nous sommes dé­jà ac­tifs et pré­sents à l’international, en Afrique de l’Ouest. Nous échan­geons avec la CEDEAO (Com­mu­nau­té éco­no­mique des États d’Afrique de l’Ouest), qui est in­té­res­sée par les pro­grammes de for­ma­tions in­no­vantes en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment du­rable dans les écoles, d’au­tant que nous avons dé­jà éta­bli une re­la­tion avec la Gui­née sur l’en­semble de son ter­ri­toire sur ce su­jet. Le tri sé­lec­tif fait par exemple par­tie du pro­gramme pour les en­fants de 9 à 11 ans. Au To­go, à Lo­mé, nous sommes dans la même dé­marche. Par ailleurs, au Bé­nin, à Co­to­nou, nous al­lons ac­com­pa­gner un groupe d’agri­cul­teurs en met­tant en place les ou­tils né­ces­saires à leur dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique.

Green In­no­va­tion. Vous êtes par­te­naire pour la dif­fu­sion en avant-pre­mière dans votre ville de Pa­lai­seau du film Po­wer to Change, pro­duit par Ju­pi­ter Films, sur les éner­gies re­nou­ve­lables. Pour­quoi ?

Leo­nar­do Sferrazza. Pour notre as­so­cia­tion, pro­mou­voir Po­wer to Change, pro­duit par Ju­pi­ter Films, est une évi­dence, car nous vou­lons va­lo­ri­ser toutes les ini­tia­tives des or­ga­ni­sa­tions en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Le film est dif­fu­sé en avantpremière dans la ville de Pa­lai­seau, siège de l’as­so­cia­tion, au Ci­néPal’, notre par­te­naire. De­puis plu­sieurs an­nées dé­jà des mil­liers de pré­cur­seurs, d’in­ven­teurs, sont de­ve­nus des pion­niers vi­sion­naires de la tran­si­tion éner­gé­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.