L’aé­ro­gel d’ami­don, un iso­lant bio­sour­cé pour rem­pla­cer la si­lice

Green Innovation - - Actualities -

Ma­té­riaux of­frant de grandes pers­pec­tives, les aé­ro­gels sont plé­bis­ci­tés dans le sec­teur de l’iso­la­tion. Cons­ti­tués de gels dans les­quels le li­quide est rem­pla­cé par de l’air, ils s’im­posent comme un ma­té­riau com­bi­nant d’ex­cel­lentes pro­prié­tés ther­miques et une ex­trême lé­gè­re­té. Ils sont d’ailleurs qua­li­fiés de « su­per-iso­lants » pour l’iso­la­tion ther­mique des bâ­ti­ments grâce à une conduc­ti­vi­té in­fé­rieure à celle de l’air. Mais l’aé­ro­gel de si­lice, ac­tuel­le­ment uti­li­sé, a l’in­con­vé­nient d’être ex­trê­me­ment fra­gile. Le Centre de mise en forme des ma­té­riaux (Ce­mef) de Mines Pa­ris-Tech a donc dé­ci­dé de s’in­té­res­ser aux bio­aé­ro­gels, les­quels sont ob­te­nus à par­tir de po­ly­mères na­tu­rels comme la pec­tine, la cel­lu­lose ou l’ami­don. L’aé­ro­gel d’ami­don, très iso­lant, se­rait tou­te­fois en­core trop sen­sible à l’hu­mi­di­té et son pou­voir d’iso­la­tion ther­mique est lé­gè­re­ment in­fé­rieur à ce­lui de l’aé­ro­gel de si­lice. Mais les tra­vaux visent à amé­lio­rer les per­for­mances ther­miques de ces bio­ma­té­riaux. En mo­di­fiant le pro­cé­dé de fa­bri­ca­tion, il se­rait pos­sible d’ob­te­nir d’autres ca­rac­té­ris­tiques du pro­duit fi­nal, no­tam­ment en sub­sti­tuant l’acé­tone à l’étha­nol uti­li­sé ac­tuel­le­ment. S’ajoute ain­si une di­men­sion éco­lo­gique au pro­cé­dé puis­qu’il est vert et bio­sour­cé. Mais les fi­nan­ce­ments manquent pour dé­ve­lop­per ce pro­jet. L’ap­pel est lan­cé aux par­te­naires fi­nan­ciers ou in­dus­triels, faute de quoi la France pour­rait se faire dou­bler par l’Al­le­magne, où un la­bo­ra­toire de Ham­bourg tra­vaille éga­le­ment sur le dé­ve­lop­pe­ment de bio­ma­té­riaux su­per iso­lants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.