Une conven­tion d’af­faires pour ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment des pro­jets de bio­gaz et de mé­tha­ni­sa­tion

Green Innovation - - Smart Cities & Habitat Durable - En­tre­tien avec LIONEL LE MAUX Pré­sident de Bio­gaz Vallée

Green In­no­va­tion. Pour­riez-vous nous ex­pli­quer l’am­bi­tion que porte Bio­gaz Vallée ?

Lionel Le Maux. Bio­gaz Vallée se po­si­tionne comme un ré­seau ac­cé­lé­rant les fac­teurs de réus­site et les op­por­tu­ni­tés de crois­sance des pro­fes­sion­nels de la mé­tha­ni­sa­tion en France. Notre am­bi­tion est de don­ner au bio­gaz toute sa place dans le mix éner­gé­tique fran­çais. L’enjeu est consi­dé­rable puisque nous pro­dui­sons chaque an­née en France plus de 350 mil­lions de tonnes de dé­chets or­ga­niques et que moins de 3 % sont va­lo­ri­sés.

Green In­no­va­tion. À qui s’adresse votre ré­seau et quel est votre spectre d’in­ter­ven­tion ?

Lionel Le Maux. Bio­gaz Vallée ras­semble les pro­fes­sion­nels de la fi­lière dé­si­reux de créer de la va­leur en France, qu’ils soient construc­teurs, four­nis­seurs de ser­vices, équi­pe­men­tiers, in­ves­tis­seurs ou en­core dé­ve­lop­peurs, etc. Cinq axes ma­jeurs orientent nos ac­tions sur le ter­rain : struc­tu­rer la fi­lière émer­gente du bio­gaz en France, va­lo­ri­ser les bonnes pra­tiques, fa­ci­li­ter l’ac­cès aux fi­nan­ce­ments, sus­ci­ter l’in­no­va­tion et sou­te­nir la créa­tion d’em­plois in­dus­triels qua­li­fiés en France – le tout pour per­mettre à la fi­lière de ga­gner en com­pé­ti­ti­vi­té, de se dif­fé­ren­cier et de de­ve­nir ca­pable, à terme, de s’exo­né­rer des sub­ven­tions.

Green In­no­va­tion. L’évé­ne­men­tiel semble te­nir une place im­por­tante dans vos ac­tions. Pour­quoi ?

Lionel Le Maux. Pour une as­so­cia­tion pro­fes­sion­nelle na­tio­nale comme Bio­gaz Vallée, l’évé­ne­men­tiel est un moyen pri­vi­lé­gié pour dif­fu­ser les sa­voir-faire, par­ta­ger les re­tours d’ex­pé­rience et ini­tier les mises en re­la­tion né­ces­saires à la concré­ti­sa­tion des pro­jets. Au-de­là des sa­lons Ex­po­bio­gaz, Bio­gaz Eu­rope, World Ef­fi­cien­cy ou en­core Pol­lu­tec dont Bio­gaz Vallée est par­te­naire, la Conven­tion d’Af­faires du Bio­gaz et de la Mé­tha­ni­sa­tion – que nous or­ga­ni­sons pour la 5e an­née consé­cu­tive – est un des exemples les plus pro­bants. En 2016 à Rennes, cet évé­ne­ment a gé­né­ré 500 ren­dez-vous d’af­faires hau­te­ment qua­li­fiés ; 88% des par­ti­ci­pants in­ter­ro­gés ont es­ti­mé que la conven­tion leur avait ap­por­té

l’in­for­ma­tion et les mises en re­la­tion qu’ils at­ten­daient, tan­dis que 92 % ont dé­cla­ré avoir noué des contacts ci­blés et concrets. Ce haut ni­veau de sa­tis­fac­tion sou­ligne l’in­té­rêt de ce ren­dez-vous pro­fes­sion­nel pour la fi­lière et pour ses ac­teurs. Nous sommes par­ti­cu­liè­re­ment fiers d’être à l’ori­gine de cette ma­ni­fes­ta­tion unique en France et de re­nou­ve­ler l’opération avec suc­cès chaque an­née !

Green In­no­va­tion. Qu’est-ce qui fait de la Conven­tion d’Af­faires du Bio­gaz et de la Mé­tha­ni­sa­tion un évé­ne­ment si unique en France ?

Lionel Le Maux. En France, c’est la seule conven­tion d’af­faires en­tiè­re­ment dédiée à la fi­lière mé­tha­ni­sa­tion. Les ac­teurs et les thé­ma­tiques sont 100% bio­gaz ; les ren­dez-vous et les at­tentes mé­tiers ne sont pas di­lués sur d’autres éner­gies ou éco-ac­ti­vi­tés. Le for­mat est mil­li­mé­tré pour gé­né­rer, en un mi­ni­mum de temps, un maxi­mum d’échanges et de ren­contres qua­li­fiées. Ain­si, en deux de­mi-jour­nées, les par­ti­ci­pants peuvent réa­li­ser jus­qu’à 12 ren­dez-vous d’af­faires, sans comp­ter les temps de net­wor­king pro­pices aux échanges : tables rondes, dî­ner de ga­la, vi­site tou­ris­tique, pauses, cock­tail… Une autre spé­ci­fi­ci­té très ap­pré­ciée est le mode de mise en re­la­tion, qui as­so­cie non seule­ment les de­mandes de ren­dez-vous for­mu­lées par les par­ti­ci­pants, mais aus­si des pro­po­si­tions ci­blées par les équipes de Bio­gaz Vallée et qui s’avèrent sou­vent de bonnes sur­prises. Le tout dans une am­biance sans pa­reille, avec une ef­fer­ves­cence et une convi­via­li­té plé­bis­ci­tées par les congres­sistes. Pour être au plus près des at­tentes des por­teurs de pro­jet, la conven­tion a lieu chaque an­née dans une ville dif­fé­rente, choi­sie se­lon le po­ten­tiel de mar­ché et les ré­seaux de par­te­naires prêts à s’as­so­cier à Bio­gaz Vallée. En 2015, nous étions à Lille, en 2016 à Rennes ; en 2017 nous re­vien­drons dans la ré­gion GrandEst, à Troyes. Les ré­sul­tats sont là : 92 % des congres­sistes in­ter­ro­gés en 2016 ont ma­ni­fes­té leur in­ten­tion de re­nou­ve­ler leur par­ti­ci­pa­tion à la pro­chaine Conven­tion d’Af­faires en no­vembre 2017.

Green In­no­va­tion. Avec quels par­te­naires vous as­so­ciez-vous pour or­ga­ni­ser un tel évé­ne­ment ?

Lionel Le Maux. Si Bio­gaz Vallée est le concep­teur ori­gi­nel de la Conven­tion d’Af­faires du Bio­gaz et de la Mé­tha­ni­sa­tion, nous nous sommes ou­verts très tôt à d’autres ré­seaux. Au­jourd’hui, deux grands types de par­te­naires col­la­borent à nos cô­tés : les co-or­ga­ni­sa­teurs, dont le Pôle In­dus­tries et Agro-Res­sources (IAR) – pôle de com­pé­ti­ti­vi­té de la bioé­co­no­mie – et les par­te­naires as­so­ciés, par­mi les­quels EN­GIE, le Dé­par­te­ment de l’Aube et le ma­ga­zine Bio­éner­gie International. Pour la pro­chaine édition 2017 à Troyes, deux membres de Bio­gaz Vallée : GRDF et GASEO nous ont d’ores et dé­jà ac­cor­dé leur confiance en tant que par­te­naires pre­mium. D’autres par­te­na­riats avec des ac­teurs du monde agri­cole, agroalimentaire et de l’éner­gie sont en dis­cus­sion et fe­ront l’ob­jet d’an­nonces très pro­chai­ne­ment. Vous l’au­rez com­pris, nous sommes dans les star­ting-blocks pour dé­pas­ser le suc­cès des pré­cé­dentes édi­tions. Alors ren­dez­vous à Troyes, les 16 et 17 no­vembre 2017, au Centre de Congrès de l’Aube !

Green In­no­va­tion. Y a-t-il des nou­veau­tés at­ten­dues pour cette édition 2017 ?

Lionel Le Maux. Le 2e Pa­no­ra­ma du Gaz Re­nou­ve­lable, pu­blié fin 2016 par GRDF, GRT­gaz, SPEGNN, SER et TIGF, laisse ap­pa­raître la Ré­gion Grand-Est comme l’une des plus dy­na­miques de France, que ce soit en termes de sites d’in­jec­tion bio­mé­thane en ser­vice (7 uni­tés, soit 82 GWh/an de ca­pa­ci­té maxi­male ins­tal­lée) que de pro­jets ins­crits en file d’attente (35 pro­jets, soit 721 GWh/an). À ce­la vient s’ajou­ter la proxi­mi­té du dé­par­te­ment de l’Aube avec les ré­gions Bourgogne-Franche-Comté et Île-de­France, elles aus­si par­mi les plus por­teuses. Il ne se­ra donc pas sur­pre­nant que le bio­mé­thane oc­cupe la tête d’af­fiche de notre conven­tion d’af­faires les 16 et 17 no­vembre en 2017 avec, de sur­croît, le sou­tien d’ac­teurs de pre­mier plan tels que GRDF pour le rac­cor­de­ment des pro­jets et de GASEO pour l’épu­ra­tion et l’in­jec­tion. D’autres su­jets en lien avec le bio­mé­thane sus­citent éga­le­ment beau­coup d’in­té­rêt, en par­ti­cu­lier le bioGNV ain­si que les pre­mières ex­pé­ri­men­ta­tions at­ten­dues dans le do­maine du re­bours pour dé­ve­lop­per la part de gaz vert in­jec­té dans les ré­seaux, y com­pris du­rant les pé­riodes es­ti­vales moins fa­vo­rables. Le pro­gramme des tables rondes et des ren­dez-vous d’af­faires s’an­nonce donc des plus at­trac­tifs pour battre des re­cords de par­ti­ci­pa­tion cette an­née, les 16 et 17 no­vembre à Troyes !

Pour plus d’in­for­ma­tions :

Tél. 03 25 74 07 27 – twit­ter : @Bio­gazVal­lee Site web : www.bio­gazval­lee.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.